L’Evangile

L’EVANGILE

Mes messages sont là, non pas pour se substituer à l’Evangile mais pour vous le rappeler dans toute sa pureté…

Les secrets de ma vie cachée

Vie cachée, cachée en DIEU, et si riche et féconde ! Voilà ce que je vous révèle aujourd’hui. Méditez cela bien souvent…

J’ai vécu pendant trente ans ce que j’ai enseigné pendant trois ans. Ma vie cachée a été  la mise en pratique de l’enseignement de ma vie publique. J’ai vécu ce que j’allais enseigner. Je l’ai vécu avec le même esprit.
 J’offrais, j’offrais tout au Père. Je ne cessais d’offrir mes journées laborieuses de l’atelier de Nazareth… Ma vie cachée a été aussi fructueuse que ma vie publique, bien que si  différente. Tout a été offrande au Père pour les hommes. Le sacrifice sanglant en était le terme.

Médite ma vie cachée ! On y pense trop peu. Vie cachée où tout est enfermé. On oublie. Alors moi, je demande et désire que l’on revienne à ma vie cachée, que l’on y scrute les secrets de mon Cœur durant ce temps, et l’homme sera édifié. Que de méditations à faire…

Ne sais-tu pas que là-bas, dans la maison de Nazareth, durant ces trente années, nous vivions déjà, ma Mère et moi, de la vie évangélique ?
Période d’attente, période féconde, période d’offrande et de donation… Mystère de ma vie cachée ! Applique ton esprit à me suivre dans cette période de ma vie. Je veux t’en faire découvrir l’esprit. Il est grand, il est sublime, l’esprit de ma vie cachée ! Secret de mon Cœur et du Cœur de Marie !
Faut-il le découvrir aux hommes, en ces temps où ils ont perdu mon Esprit, où ils changent mon Evangile ?
L’esprit de ma vie cachée a été amour et offrande. J’aimais. J’aimais et je travaillais. J’aimais les hommes pour qui je m’étais incarné. Je soupirais après l’instant où commencerait ma vie publique. Mais bien caché dans le Père, avec l’Esprit d’Amour, l’adorable Trinité aimait.
Comprends-tu la grandeur, la sublimité et la richesse de ma vie cachée, ma vie d’attente ?
Je l’ai vécue dans l’amour, dans l’attente de révéler aux hommes DIEU-Amour et l’amour de DIEU… Mon Cœur palpitait quand je pensais et m’unissais au Père.
Quel trésor d’amour que ma vie cachée ! Quelle richesse, je tenais en réserve dans mon Cœur, en attendant le jour de les révéler aux hommes et de les donner ! Ah ! Si les hommes comprenaient ces années d’attente !
Avec ma Mère, nous étions si unis au Père, dans la même communion, si unis dans ce même Esprit d’amour qui nous animait !
Attente de révéler, attente de sauver ! Les jours passaient, le terme approchait. Comme une mère, le Cœur battant, j’allais bientôt vous enfanter, mes enfants ! Et déjà je vous offrais au Père, je lui offrais les enfants qui allaient naître de mon Sang, naître de ma souffrance d’amour à la vie éternelle. Et le Père déjà vous recevait dans son sein.
Attente qui a duré pour moi plus que pour le terme humain, de si longues années ! Oui, les prémices de votre naissance s’annonçaient, et l’Esprit d’Amour possédait si fortement, si intimement mon être !
Ah ! Si les hommes comprenaient l’amour qui était le mien et qui est toujours le mien, alors comme ils m’aimeraient !...
Sais-tu que la période qui précède l’enfantement est une période salutaire, riche et féconde ? Là l’esprit médite sur le terme, le cœur exulte, l’être entier participe à l’attente.
Vie cachée, pauvre et laborieuse aux yeux des hommes, mais vie cachée en DIEU, riche de DIEU et féconde en DIEU. Car tout était pour vous, mes pauvres enfants ! Tout vous revenait, tout n’était acquis qu’en fonction de vos besoins, pour vous donner, vous enrichir… Moi je n’avais besoin de rien, que de l’amour de mon Père et de ma Mère. Toutes ces richesses que je voulais acquérir, je ne pensais qu’à vous les distribuer.

Vous pensez aux trésors infinis que vous a acquis mon précieux sang, et comme vous avez raison, car vous ne méditerez jamais assez cela !
Mais pensez aussi à pénétrer dans ma vie cachée, afin d’en sonder aussi les mérites que j’ai acquis pour vous.
Ma vie vous est entièrement livrée, Jésus est à vous, Jésus est tout pour vous. Et vous êtes tout pour moi !
Je me suis livré pour vous. Je me livre toujours pour vous. Mais moi, que suis-je pour vous ? Répondez-moi sincèrement, dans le secret de votre cœur où je me trouve. Vous me voyez si lointain ! Vous me reléguez toujours dans la vie cachée.
Oui, cela en arrange beaucoup ! En ces temps où Jésus dérange, on le cache ! Mais aujourd’hui, Jésus vous dévoile, vous découvre sa vie cachée, afin que vous voyiez une fois encore comment, même caché, il est si près de vous !

Vie cachée, vie publique, agonisant sur le Calvaire, prisonnier dans le tabernacle, je suis toujours là, près de vous. Ouvrez les yeux de votre esprit, ouvrez votre cœur à la grâce, ouvrez-vous à la lumière, ouvrez-vous à DIEU, et vous me verrez avec les yeux de la foi…

Ma vie cachée a été amour et offrande.
Ma vie publique a été amour et offrande
Et ma vie s’est terminée par une apothéose d’amour et d’offrande.
Que chaque âme suive sa voie, là où DIEU la placée. Mais qu’en chacune d’elle, je trouve gravée cette lumière que révèle l’Evangile, cette valeur de rédemption que je suis venu apporter : amour et offrande !
Voilà la base de toute la richesse de l’Evangile, et que la Croix vous rappelle : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime ».



L’Evangile, c’est la révélation de l’Amour… La Croix,  c’est la consommation de l’Amour…

Je suis doux et humble, pourquoi s’effrayer ? Ma force et ma puissance, je les cache sous le voile de la douceur et de l’humilité. Regarde-moi ! Comment était mon Cœur dans l’Evangile ? Doux et humble ! Il attirait les foules, il consolait, il souffrait, il aimait.
Crois-tu qu’il ait changé ? Il a aimé, s’est consumé d’amour, est mort d’amour. Qui peut dire qu’il n’a pas aimé ? Ma vie terrestre n’a été qu’une succession d’actes d’amour, et elle s’est achevée dans un dernier acte d’amour. Mon incarnation, jusqu’à la rédemption, ma vie tout entière n’ont été qu’amour. J’ai tout fait par amour. Faut-il donc le rappeler au monde ?

Je suis l’Amour. Je ne sais pas faire autre chose qu’aimer !

Ma fille, écoute-moi attentivement et comprends, médite cet enseignement :
L’Evangile, c’est la révélation de l’Amour.
La Croix, c’est la consommation de l’Amour.
L’Evangile et la Croix : l’enseignement et l’acte.
La parole et la réalisation. L’Evangile révèle et explique l’acte de la Croix. Il vous la montre et vous la fait aimer. Il prépare et introduit à ce grand mystère de la rédemption.

Suivre l’Evangile, c’est suivre la Croix. La Croix est au bout du chemin de Lumière. Il faut aller vers elle pour vivre, pour ressusciter, car la Croix est symbole de vie et de résurrection. La Croix a vaincu la mort.

Regarde ma Croix ! Elle est le reflet de mon Cœur. Et regarde mon Cœur qui se reflète sur ma Croix ! C’est le signe de l’Amour. Le témoignage de l’Amour. Mais vous avez le signe de la Croix. O hommes ! Que votre esprit s’en imprègne quand vos yeux s’y posent ! Oui, la Croix doit vous faire penser à l’Amour, doit éveiller l’amour en vos cœurs. Aujourd’hui, je poursuis mon enseignement pour les âmes. Il est lumière pour elles.

L’Evangile renferme les richesses de mon Cœur…

Mon Cœur s’est livré dans l’Evangile, comme il s’est livré sur la Croix. La Croix, c’est le sceau de l’Evangile. C’est la marque brûlante de l’amour de DIEU. C’est le signe visible de sa Parole, le signe visible de l’Evangile.
Si la Croix vous a sauvée, la Croix vous sauvera toujours, elle vous sauve par les paroles de l’Evangile, elle vous sauve à travers la doctrine évangélique.

 Revenez à l’Evangile, à sa pure doctrine ! Vous reviendrez à l’enseignement de la Croix, à l’école de la Croix. Le signe de la Croix, le symbole de la Croix,  c’est l’Evangile dans toute sa pureté : humilité, abandon, soumission, confiance, amour, charité, offrande, donation …
C’est la petite voie, c’est la voie royale !

Regarde le chemin de l’humanité, c’est le chemin de l’Evangile qui lui est tracé. Au bout de ce chemin s’élève la Croix qui sauve. Suivez-le fidèlement, afin de bénéficier du fruit de la Rédemption : la vie éternelle.
L’esprit de la Croix, c’est l’Evangile…

Mon Cœur sacré est la source de toutes grâces. Il contient le flot d’amour qui révèle les paroles et les actes de l’Evangile. Mon Cœur a achevé sa mission d’amour, épuisé et transpercé sur le bois de la Croix.
L’Evangile renferme les richesses de mon Cœur. Cherchez-le et aimez-le à travers l’Evangile.
Oui, ouvrir l’Evangile, c’est ouvrir mon Cœur pour y puiser toutes les richesses mises à votre disposition. Elles sont pour vous, elles sont à vous, elles sont là pour vous conduire à la vie éternelle.

O mes bien-aimés, redécouvrez  l’Evangile à travers mon Cœur, et redécouvrez mon Cœur à travers l’Evangile. Tout cela est d’un si riche enseignement ! Les secrets de mon Cœur ? Mais ils sont contenus dans l’Evangile. Comprendre l’Evangile, c’est comprendre les secrets de mon Cœur !

Des fruits d’amour et de sainteté doivent naître de l’Evangile…

Ecoute, ma fille, et retiens cet enseignement.
L’Evangile, parole du Père, révélé par le Fils et inspiré par l’Esprit-Saint, vient jusqu’à vous par cette chaine d’Amour. L’Evangile est Vie, fait pour donner et garder en vie l’humanité jusqu’à son terme.
L’Evangile né de l’Esprit doit être fécond et, de la source de la Vie, doivent naître des fruits, des fruits d’amour et de sainteté doivent naître de l’Evangile.
Oui, pour me suivre, il faut me connaitre et m’aimer.
Cherchez mon Cœur, cherchez mes secrets dans l’Evangile ! Mes paroles sont douces, elles vous iront au cœur. Les cœurs ont besoin d’amour pour s’enflammer. Mon Cœur et mes paroles d’amour, durant ma vie publique, ont enflammé bien des cœurs !

Suivez-moi, ô âmes ! Ecoutez mes paroles, elles vous dévoilent mon Cœur ! Que ne ferais-je pour vous enflammer ? Mes paroles sont Feu. Elles enflamment, car elles sont Amour. Et vos cœurs cherchent l’amour, ont besoin d’amour dans ce pauvre monde qui ne connait et ne vit que de haine…
Et vous souffrez, mes pauvres enfants ! Vous avez besoin de moi. Vous l’ignorez ou vous ne voulez pas l’admettre. L’orgueil aussi est toujours là. Vous ne pouvez vivre sans moi !
Mes paroles sont Vie, elles vous conduisent à la vie éternelle. Ecoutez-les et mettez-les en pratique. Mes paroles ne passeront pas. Non ! Elles guideront l’humanité jusqu’à son terme. Personne ne peut les effacer ou les faire disparaitre. Elles ont marqué l’humanité. Elles sont là pour la conduire et fixer à jamais son destin…

Ma Croix n’est-elle pas l’image vivante de ce que j’ai enseigné dans l’Evangile…

Mes bien-aimés, revenez à mon Evangile qui est la parole de DIEU ! Et DIEU est Amour et Lumière, Lumière et Vérité. DIEU n’est pas mensonge ! DIEU hait le mensonge. Il est Lumière et Vérité éternelles.

Ecoutez-moi, je suis la Vérité !
Suivez-moi, je suis la Lumière !
Aimez-moi, je suis l’Amour !

Si vous m’aimez, si vous m’écoutez et me suivez, votre vie deviendra la mienne, elle sera éternelle… Je vous veux tous dans mon Cœur. Vos cœurs sont miens, vos croix sont miennes. Tout se fond dans l’Amour. L’Amour unit. Unissons tout dans le même Esprit d’amour !

Mes enfants, si vous prétendez suivre mon Evangile, alors ne vous détournez-pas de ma Croix. Sinon, c’est un non-sens, comprenez-vous ? On parle de l’Evangile, tout le monde en parle, on le médite, on l’interprète et l’on passe sous silence ma Croix. On l’écarte, on évite d’en parler, elle fait peur !
Cela ne va pas. Quelque chose manque. Vos points de vue ou vos méditations évangéliques ne sont pas complets.

Si l’Evangile vous révèle mon Cœur, ma Croix n’est-elle pas l’image vivante de ce que j’ai enseigné dans l’Evangile ? Ne craignez pas ma Croix ! N’ayez pas peur d’en parler ! Votre Jésus est bien mort sur ce bois, attaché par les clous
Parcourez l’Evangile ! Il vous conduit inévitablement au Calvaire, au grand mystère de la Rédemption qui le clôture. Ne vous arrêtez pas en route ! Allez jusqu’au bout de la voie évangélique ; elle vous conduit à la Croix.

Il ne faut pas mettre l’Evangile à la lumière et cacher ma Croix dans l’ombre, la dissimuler, en avoir honte. Elle ne choque que les esprits impurs. Eux seuls sont dérangés par elle. Les autres, mes enfants de lumière, les fils du Crucifié, leur fait pas peur, ses bras ouverts les attirent, son Cœur transpercé d’amour les appelle.
Voilà ma Croix et sa leçon d’amour. Voilà l’enseignement de l’Evangile. Oui, je te l’ai dit : la Croix est le sceau de l’Evangile, son cachet. L’Evangile était écrit, la Croix était là pour le clore, l’attester. Ainsi, la Croix confirmait l’Evangile, l’achevait, le parachevait.

La vie évangélique est une vie de donation, une vie offerte à DIEU…

Dans mon Cœur eucharistique se trouve cette semence de sainteté. Mais aide- toi de l’Evangile ! Ecoute ma parole d’Amour et mets-là en pratique. Là aussi est la semence, la science qui fait les saints.
Tu trouves  dans mon enseignement toute la beauté des vertus que je demande.  Je m’adressais jadis à des hommes et des femmes qui n’étaient guère plus saint que vous. Je ne suis pas venu pour les saints, mais pour former des saints. Avec mon Amour, je parviens à tout. Rien ne résiste à l’Amour. Je désarme la haine, j’abats la violence.

L’amour, la douceur et la patience étaient mes armes. C’est ainsi que l’on attire les âmes. La bonté rayonnait de mes paroles et de mes actes. Combien d’âme j’ai alors conquis ! Combien ai-je ramené de brebis égarées ?
Voilà ce qui manque aux âmes dans ce monde violent et stupide : amour, douceur et patience… Opposez-lui ces vertus et vous changerez sa face. C’est un des aspects de mon enseignement évangélique.

Votre Père des cieux vous dit : Mon nom sera sanctifié car mon règne arrive, et ma volonté sera faite sur la terre comme au ciel, et je vous délivrerai du mal. Vous voyez comme vous vivez toujours au cœur de l’Evangile, mes chers petits !

Je veux refaire en toi mon Evangile ! Je te le ferai suivre pas à pas. Tu le suivras dans la vie de chaque jour, et tu sais où s’est achevé mon Evangile ? Sur la Croix !
Ainsi, chaque vie vécue en évangile a sa croix, car c’est la même doctrine : une doctrine de donation et d’amour. Ainsi la vie évangélique est-elle une vie de donation une vie offerte à DIEU.

Comme je voudrais faire comprendre cela aux hommes ! Qu’ils se donnent à DIEU, qu’ils s’offrent à DIEU ! Oui, qu’ils ne recherchent que le royaume de DIEU, l’amour du Père, et le reste leur sera donné par surcroit !
Tout est à refaire, ma petite fille ! Les hommes ont tout perdu, tout oublié. La terre est devenue un désert. La spiritualité a pratiquement disparu. Les hommes vivent dans un autre monde qui n’est pas celui de DIEU, qui n’est pas celui que DIEU a voulu !
Où sont les vertus ? Qu’a-t-on fait de mon enseignement ?
La doctrine du Cœur et de la Croix qui est mon Evangile est une doctrine basée sur l’amour et l’offrande. C’est une vie offerte par amour. Telle a été ma doctrine, telle a été ma vie, telle devrait être la vie de chaque chrétien, fils de DIEU, afin de participer et de continuer la Rédemption.
Tout l’enseignement que je te donne est basé sur l’amour, l’offrande et l’union à mon Cœur. C’est l’Evangile dans votre vie, à travers ma vie et uni à mon Cœur.
Ainsi mis en pratique, cet enseignement pratiqué en union avec mon Cœur est d’une grande richesse pour toutes les âmes. Comprends ainsi l’importance de vous unir à mon Cœur car ainsi, à travers vous, je refais ma vie, je refais mon Evangile.
Je veux refaire en toutes les âmes mon Evangile. Vois-tu ainsi la richesse que j’offre au monde et que je désire voir éclore sur la terre ? Mon Evangile refleurira et fera refleurir la terre. Et c’est ainsi que la terre se couvrira de saints, de saintes âmes nées de l’Evangile.

                                                                      Le grand message de la Croix

Ce message n’est rien d’autre que le rappel d’un Evangile d’Amour…

Je brûle tous les cœurs qui m’approchent avec simplicité et le désir de m’aimer, de me rester fidèle et de me servir. Je brûle aussi parfois les cœurs qui sont loin de moi… D’un glacier, j’en fais un volcan.
Que dit l’Evangile :
« Je suis venu apporter le feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il brûle ! » (Luc 12, 49).

Aujourd’hui encore, je dis : je viens pour unir, je viens de nouveau, par mes paroles, allumer le feu sur la terre ; car l’esprit du monde s’acharne à l’éteindre.

Ne te laisse pas troubler par les fausses doctrines qui se répandent dans le monde. A mon Eglise, j’ai confié les trésors de la Révélation. Ecoutez ceux qui vous parlent du bonheur de l’homme en passant par le regard de DIEU.
Mais détournez-vous de ceux qui vous parlent du bonheur de l’homme au détriment de DIEU. En vérité, je vous le dis : DIEU a sur l’homme son regard, et ses Vues ne sont pas vos vues.

Je rappelle mon Evangile d’Amour et je dis : lisez l’Evangile, mais lisez-le avec votre cœur, ce cœur que je réchauffe de mon Amour. Alors lisez en cherchant l’Amour à travers tous mes actes, toutes mes paroles.
Ne lisez pas l’Evangile avec un esprit dépourvu de cœur. Cherchez-y l’Amour, et alors vous serez émerveillés !

Je te l’ai dit : ce message n’est rien d’autre que le rappel d’un Evangile d’Amour vécu au jour le jour.
Je vous donne un regard nouveau, un cœur brûlant, comme je le fis jadis sur la route d’Emmaüs avec mes disciples. Je vous explique comment lire les Ecritures. Je vous ouvre mon Cœur et vous dis : cherchez l’Amour et vous le trouverez, vous le posséderez. Il viendra et fera en vous sa demeure. Je vous demande : prenez ou reprenez l’Evangile avec un regard nouveau, un esprit d’Amour, un cœur d’Amour. Pénétrez dans mon Cœur pour en connaitre cette révélation… Et allez, allez vers les autres pour les évangéliser ! Partez avec l’Amour en vous.

Il n’y a qu’une parole : l’Evangile… Il n’y a qu’une vérité : l’Evangile… Il n’y a qu’un chemin l’Evangile…

Malheur à ceux qui troublent l’eau que je donne à mes tout petits !
LUCIE : Seigneur, qui sont tes tous petits ?

Mes touts petits, ce sont les humbles. Ce sont ceux qui ne rivalisent pas avec DIEU. Ce sont ceux qui ne cherchent pas à faire un DIEU selon leur convenance et ce qui les arrange.
Mes tout petits, ce sont les souffrants, les mal-aimés. Tous, je les invite au festin.

Laisse-moi encore te parler de mes tout petits.
Il y a ceux qui me connaissent et aborderont l’Evangile avec un cœur nouveau… Mais il y a surtout ceux qui ne me connaissent pas dans toute ma Vérité…
Ecoute bien : par ce message, beaucoup me découvriront comme DIEU-AMOUR.
Alors, par ce message, beaucoup aborderont l’Evangile, car cette parole que je te donne n’est pas donnée pour remplacer l’Evangile ou être un nouvel Evangile.

Non, ma toute petite, cette parole est donnée pour ceux qui sont loin de moi, pour ceux qui ne me connaissent pas, pour ceux qui ne m’aiment pas et que j’aime.
Cette parole est donnée pour les conduire à l’Evangile, et alors ils le liront avec amour, et ce sera pour eux une grande révélation.

Certaines âmes qui ne sont pas du nombre de mes tout petits, se sentent tellement supérieures à ceci ! Elles ne se sentent pas concernées… Mais combien d’âmes ignorantes en feront leurs délices et seront vraiment mes tout petits ! Elles viendront se blottir sous mes ailes… elles viendront se réfugier dans mon Cœur…
Aussi je dis : diffusez ce message parmi les chrétiens, ils apprendront à mieux me connaitre, à m’aimer davantage. Mais je dis : diffusez ce message dans tous les milieux, et je ferai des conversions… Je les conduirai à mon Evangile.

Il n’y a qu’une parole : l’Evangile.
Il n’y a qu’une vérité : l’Evangile.
Il n’y a qu’un chemin : l’Evangile.

Et mes messages sont là, non pas pour se substituer à l’Evangile, mais pour vous le rappeler dans toute sa pureté. Regarde se lever à l’horizon la splendide lumière de l’Evangile. Regarde tous les peuples converger vers elle. Regarde le chemin de l’humanité…
Comprends : c’est la Croix qui les guide, car il a fallu passer par la Croix pour trouver l’Evangile. De même, il faudra passer par la Croix pour trouver DIEU.
Prie, afin que la Croix accomplisse son œuvre d’Amour dans les cœurs et que les peuples viennent à la Lumière de l’Evangile.

                                                                            J’ai soif


Le grand message de la Croix est le rappel d’un Evangile d’Amour…

Je suis un DIEU qui vous aime personnellement, et mon amour, ma tendresse et ma délicatesse ont tracé une voie pour chaque âme.
Le plus grand message d’Amour est mon Evangile. Le plus grand message d’Amour est ma Croix. Car comme je te l’ai dit, l’Evangile, c’est la révélation de l’Amour, la Croix, c’est la  consommation de l’Amour ! Si je trace une voie pour chaque âme, il est vrai pourtant que chaque voie a ses racines dans l’Evangile, c’est la voie commune pour toutes les âmes !

L’Evangile est un chemin de Lumière, le grand message de la Croix est le rappel d’un Evangile d’Amour.
Quand DIEU parle, c’est toujours pour former des enfants de Lumière ! De même, si je trace une voie pour chaque âme, il est vrai aussi que chaque voie a ses racines dans le bois de la Croix. Par l’Evangile et par la Croix, c’est ainsi que se forment des enfants de Lumière, car l’Evangile et la Croix sont les deux phares de l’humanité.

L’enseignement que je t’ai donné et que je te donne, ne contredit en rien l’enseignement de mon Eglise. Bien au contraire, c’est un secours, une grâce que je lui envoie à travers mon Cœur et ma Croix.
Tu comprends que je veux réunir tous mes enfants dans mon Cœur, et sous la grande Lumière de ma Croix. Tu comprends que mon œuvre, du Cœur et de la Croix, est faite pour faire connaitre mon message dans le monde entier afin qu’il étende ses racines…
Alors de mon message, naitront des œuvres, et qui, par la glorification de mon Cœur et de ma Croix, glorifieront la Très Sainte Trinité.
C’est une nouvelle évangélisation que je vous demande, car parler de mon Cœur et de ma Croix, c’est rejoindre l’Evangile, c’est projeter une nouvelle Lumière sur mon Evangile.

Comme je te l’ai dit : «  l’Evangile et la Croix sont les deux phares de l’humanité, et c’est mon Cœur qui vous a donné ces deux Lumières. »

Comme mes sacrements sont sept lampes allumées dans l’Eglise, l’Evangile de la Croix est ce phare puissant qui l’éclaire et la fait resplendir au milieu des ténèbres… Ainsi mon Eglise avance et elle avancera toujours jusqu’à ce qu’elle ait touché le port.

 

Voilà la nouvelle Evangélisation que je vous demande…

Jadis je disais à mes apôtres : « Allez enseignez toutes les nations ». Aujourd’hui c’est à tous, prêtres et laïcs que s’adresse cette parole ! Je te l’ai déjà dit, il faut toujours prêcher l’Evangile en référence avec la Croix. En mourant sur la Croix, j’accomplissais ce que j’avais enseigné !
La parole d’Evangile, L’acte de la Croix !

L’acte de la Croix, c’est la pure Lumière qui éclaire l’Evangile. De même, l’Evangile est la pure Lumière qui fait comprendre la Croix.
Voilà la nouvelle Evangélisation que je vous demande, en vous appuyant sur la Rédemption qui en étant le terme de mon Evangile, en a été le commencement, c’est-à-dire l’aube naissante, la Lumière pour éclairer tous les peuples !

Mais cette bonne nouvelle portée aux nations doit s’accompagner de « signes » en ce sens que vous devez être les signes de cette nouvelle évangélisation, non seulement en paroles, mais à travers vos actes, votre comportement et surtout par votre foi, votre espérance, votre charité.
Voilà les « signes » qui accompagnent l’Evangile de la Croix et en sont les garants. Ces signes qui porteront leurs fruits.
Vous méditerez sur la Croix et sur l’Evangile et vous comprendrez mon Evangile à la Lumière de ma Croix, mais contemplez en silence ma Croix avant de passer à la lecture de ma parole et vous verrez comme tout deviendra lumineux.
Pour le ciel, la nouvelle Evangélisation a déjà commencé ! Elle se traduit par les nombreux messages dont le ciel inonde la terre. N’avez-vous pas remarqué cette nouvelle évangélisation ? Et c’est ma très Sainte Mère qui l’a inaugurée par ses nombreuses apparitions et ses messages qui en découlent.
Le ciel met la terre en route. Il la met sur le chemin de gloire qui conduit à DIEU. Moi Jésus, je passe, m’arrêtant devant chaque porte, chaque foyer, portant mon Cœur et ma Croix. Bien peu m’ouvrent pourtant, par indifférence, manque de connaissance ou englués dans l’orgueil.
Oui, je prends la tête de la nouvelle Evangélisation, je viens pour former des foyers d’Evangile.

L’Evangile est la bonne nouvelle annoncée à tous, cette bonne nouvelle est portée par le vent de l’ Espérance, aussi elle ira de foyer en foyer, de ville en ville, de continent en continent, couvrant toute la terre.
La Croix et le chapelet porteront l’évangélisation et protégeront les foyers. Tu vois, Evangile et Croix vont ensemble, de même Evangile et Espérance.

Je parle toujours, mais peu m’entendent. Viendra un temps où je parlerai encore, mais on ne m’entendra plus. Vous comprendrez ce que c’est alors de perdre son DIEU, vous ressentirez cette souffrance et regretterez le temps où vous avez négligé d’écouter ma parole. Mes prophètes seront comme muets et vous direz : DIEU ne parle plus, et votre douleur sera immense et combien vous regretterez ce temps.

                                                                                   L’œuvre accomplie de DIEU

 

                                                Les foyers d’Evangile

Chaque famille, chaque foyer, doit être un foyer d’Evangélisation, nous dit Jésus…

Oui, je prends la tête de la nouvelle Evangélisation, je viens pour former des foyers d’Evangile. Vous ferez ces foyers dans votre propre maison, votre propre foyer, invitant d’autres foyers. Je serai parmi vous, au milieu de votre foyer de prière.
Ainsi, y viendront ceux qui n’ont pas voulu m’ouvrir la porte quand je frappais, ceux qui n’ont pas voulu me regarder quand je passais. Ils sentiront ma sainte présence chez vous, et peu à peu leur foyer s’ouvrira pour moi, et s’ouvrira à d’autres foyers !
Ainsi s’étendra l’œuvre de la nouvelle Evangélisation, de foyer en foyer avec le Cœur et la Croix de Jésus.
                                                                                                     
L’œuvre accomplie de Dieu

 

Qu’est-ce qu’un foyer d’Evangile ?

C’est le centre, le cœur d’une maison, un lieu qui éclaire, réchauffe et où l’on aime s’y retrouver. Un lieu où règne la paix, une famille où l’on met l’enseignement de Jésus à la première place dans sa vie…
C’est un foyer largement ouvert aux autres, un foyer qui repose sur la prière… Un foyer où Jésus viendra lui-même à notre rencontre, il l’a promis : « Je serai parmi vous, au milieu de votre foyer de prière. Ils sentiront ma Sainte Présence chez vous ».

Se pose la question : qui inviter ?

Il est certain que nous aimons rencontrer et prier avec des personnes qui pensent et prient comme nous. Ce n’est pas le but : il faut inviter les personnes qui nous sont les moins proches : celle qui ne va jamais à l’église, mais qui n’est pas contre. Celle qui dit ne plus savoir prier ou n’a jamais su prier. Celle qui traverse de grandes épreuves et ne sait à quoi ou à qui se raccrocher…

Voilà le but, l’originalité qui ne vise pas à faire de gros groupes de prière, mais des petits foyers d’amour et d’évangile.

Ces foyers reposant sur la prière, il est demandé de se réunir au moins une fois par mois. Plus selon les possibilités de chacun. Un temps de prière qui se déroulera ainsi :

-          Prière à l’Esprit-Saint.

-          Chapelet médité… les prières seront récitées calmement, sans précipitation.

-          Lecture, méditation et partage sur l’Evangile du jour.

On pourra terminer par la prière de consécration à Marie, de saint Grignon de Montfort.

Il est souhaitable que ce temps de prière se déroule devant un crucifix ou une statue de la  Sainte Vierge.

Jésus nous dit :

Alors réunissez-vous afin que par l’Amour et la prière, vous portiez l’évangélisation au cœur du monde… Poursuivez l’œuvre de mon Cœur et de ma Croix en les glorifiant. Réunissez-vous pour prier, vous mettant sous la douce protection de mon Cœur et de ma Croix et invoquant la Très Sainte Trinité. Vous prierez le Rosaire et votre prière deviendra adoration.
Je vous ferai entrer dans les profondeurs de mon Cœur et vous comprendrez les secrets de ma Croix et ainsi vous contemplerez l’étendue de mon Amour…
Tu vois, la prière donne accès à tout cela et votre prière deviendra votre façon d’évangéliser car je la prendrai pour sauver des âmes.

Votre prière soutiendra l’action de mes missionnaires. Je vous l’ai dit : le chapelet et la Croix sont les deux armes qui mettent Satan en fuite.