Viens esprit saint

Le Saint Esprit

 

« Il faut réintroduire et intensifier le culte dû au Saint Esprit »

C’est la première demande faite par le Seigneur dans son message du 21.12.1980…

Jésus nous dit :
                               
Il fallait la Croix pour que jaillisse la Source d’Eau vive.
Il fallait la Croix pour que naisse le Feu nouveau.

Il fallait la Croix pour éclairer le monde et dissiper les ténèbres.

Le Feu nouveau est sorti de la Croix, du Cœur transpercé du Rédempteur.

Comprends-tu la force du Feu nouveau ? Il prend naissance dans le Cœur du Crucifié.

Comprends-tu alors pourquoi il faut une nouvelle révélation de la Croix pour obtenir une nouvelle effusion de l’Esprit-Saint !


 

Lucie : Dans le Grand message de la Croix,  Jésus nous parle longuement de sa Croix et de ce grand passage qui va du Golgotha au Thabor (Commencé sur le bois de la Croix mon message se terminera dans la Lumière). Il nous montre l’humanité en route vers la nouvelle Pentecôte et  son retour Glorieux, préfiguré par l’image du Thabor. C’est un message qui nous est donné pour nous préparer à son retour dans la gloire.

Pour ce temps qui nous est accordé, nous avons pour nourriture les enseignements de l’Eglise,  l’Evangile et les Sacrements. Sans oublier la spiritualité du Cœur et de la Croix que Jésus nous a enseignée. Mais aussi les nombreux messages concernant le Saint-Esprit qu’il nous donne pour nous aider à entrer par la prière et la méditation dans son intimité. 

 L’Esprit-Saint et la Croix…

Jésus : DIEU veut sauver le monde par l’Amour. Et c’est par la Croix qu’il se fraye un chemin pour arriver au cœur de l’homme. C’est par la Croix qu’il veut se faire aimer. La Croix ne peut régner sans l’Esprit-Saint. L’Esprit-Saint ne règnera pas sans la Croix… En recevant ma Croix, vous recevez mon Amour. En recevant mon Amour, vous recevez mon Esprit qui est l’Esprit d’amour, l’Esprit-Saint.
L’Esprit-Saint illumine et domine la Croix de son amour  et de sa lumière. Il est l’Esprit de mon Cœur, il est l’Esprit de ma Croix, il l’anime. Si vous lui demandez son aide, il vous aidera à porter votre Croix. Il soutient l’âme, la fortifie de sa Personne, puisqu’il est l’amour. C’est lui qui m’a fait désirer et aimer ma Croix.
Quand le Père te la présente, recours de suite à l’Esprit-Saint, invoque-le, il viendra de suite te réconforter, te soutenir de sa puissance d’amour.
Tu vois qu’avec le Saint-Esprit, avec sa toute- puissance d’amour, la Croix n’est plus un instrument de torture, mais un instrument d’amour. Ainsi, il l’illumine.
Le Saint-Esprit, cet Esprit divin, parce qu’il est amour et charité, désire aider les âmes à porter leur croix. Qu’elles l’implorent avec grande confiance ! Il est l’Esprit consolateur.

Prie ta maman du ciel, la Vierge toute pure, l’Immaculée. Sa pureté a ravi la trinité, et DIEU lui a confié son Fils. Elle a façonné sa chair d’homme-Dieu avec sa chair virginale. Elle a attiré le Saint-Esprit par sa pureté, la grandeur de sa pureté, la beauté de sa pureté.

Ecoute, ma fille, et retiens cet enseignement.
DIEU est fécond, car DIEU est Amour ! L’Esprit-Saint qui est Amour est fécond. Ses œuvres qui sont Amour sont Vie. L’Esprit-Saint est Vie et donne la vie. Ses œuvres ne sont pas œuvres mortes, mais œuvres de vie. L’Esprit-Saint féconde pour que naissent et vivent ses œuvres. Par l’Amour, il féconde. Par la Lumière, il donne et maintient la Vie. Ainsi, ses œuvres sont Amour et Vie. Tout ce qui est né de lui est saint.

L’Evangile, parole du Père, révélé par le Fils et inspiré par l’Esprit-Saint, vient jusqu’à vous par cette chaine d’Amour. L’Evangile est Vie, fait pour donner et garder en vie l’humanité jusqu’à son terme. Ainsi comprends ! La mission du Saint-Esprit sera toujours de faire naître des saints, d’appeler des âmes à la sainteté, car l’Esprit de DIEU est saint et fécond.

Vois en ces temps l’Esprit-Saint qui plane sur le monde !
Qu’es-tu devenu, ô mon peuple ?
Tu ne reconnais même plus la voix de ton DIEU.

Regarde pourquoi le monde va si mal ! Le monde s’éloigne de DIEU, s’éloigne de l’Esprit-Saint, lui qui est l’Amour qui unit le Père et le Fils. Ainsi son règne, ce sera le règne de l’Amour, amour qui unit le Père et le Fils. Ce sera le règne de la Sainte Trinité qui sera glorifiée par cette Personne de l’Amour : le Saint-Esprit.


Il attend la prière, l’amour, que l’on se souvienne de lui…

Les âmes s’échappent de l’emprise de l’Esprit-Saint, de la force d’Amour qui émane de sa Personne même et par laquelle il veut attirer les âmes vers DIEU.
C’est une chose horrible à voir, ces âmes qui sont happées par le mal ! Et elles sont si nombreuses… Elles s’échappent des bras de DIEU. Le mal parait triompher et les forces du mal, en ce moment, ont une grande puissance d’attraction sur les âmes. Et sais-tu pourquoi ? Parce que l’on néglige cette Puissance d’Amour qui est l’Esprit-Saint. On l’oublie, on oublie de l’invoquer, d’avoir recours à lui. On est indifférent à sa Personne, à son action, à sa puissance. Et pourtant, je te le dis, dans les temps actuels, lui seul peut sauver le monde, arrêter les flots des âmes qui, chaque jour, perdent la vie éternelle.
On ne peut rien faire sans lui.
On ne pourra rien sans lui.
Il est temps que l’on revienne à lui.
C’est pourquoi je demande que son culte soit réintroduit et intensifié. Toi dis-le à mon Eglise ! Car hélas,  sa dévotion est si pauvre ! Les âmes l’oublient et même l’ignorent.

Oui, ne négligez pas cette Puissance divine ! Priez-le, implorez-le, suppliez-le de venir chasser l’esprit du mal ! Lui seul peut tout.
Face à ce mal si grand, l’homme seul ne peut rien. Mais ce qu’il peut et doit faire, en ces temps, c’est de se consacrer entièrement à lui. Il attend la prière, l’amour, que l’on se souvienne de lui.

Je t’instruis, ma fille. Le Saint-Esprit est là, tout près des âmes. Il attend les cœurs, un signe de la volonté pour vous envahir, vous consoler et vous guider.
Laissez-vous faire par lui ! Il possède tous les trésors du ciel, tout ce dont les âmes ont besoin, tout ce qu’inconsciemment elles recherchent et désirent.

Lui seul peut combler les désirs. Les âmes sont faites pour lui, faites pour être possédées par lui, faites pour les posséder. Elles sont destinées à DIEU.
Le Saint-Esprit, qui est la Personne même de l’Amour, a pour mission d’éveiller l’âme, de la guider, de la protéger et de l’acheminer vers DIEU. Sortie de DIEU, il la conduit vers DIEU.
Si l’Esprit-Saint- est le lien d’Amour entre le Père et le Fils, il est ce même lien d’Amour entre DIEU et l’âme.
Sa mission est toujours d’unir, de veiller et de maintenir l’union, le contact de la vie divine avec l’âme.
Ainsi, il ne quitte pas l’âme de vue. Il la connait mieux qu’elle-même et il l’aime. Il entoure l’âme de sa Personne d’Amour et, si l’âme correspond, répond à ses appels, il lui prodigue mille faveurs. Il la purifie, l’enrichie, la sanctifie, la conduisant, lui prodiguant ses conseils, lui communiquant force et soutien, et la ramenant, dans cette union d’Amour dont il est le Maitre, vers DIEU-TRINITE, par le travail incessant de la grâce.

Ne rejetez pas l’Esprit-Saint, ne vous séparez pas de lui…

Dans cette âme, l’Esprit-Saint vit pleinement. La Trinité entière s’y repose et jouit, c’est le ciel qui se continue, c’est DIEU présent dans sa créature, dans sa création d’Amour.
L’Amour demeure et continue sa vie de fécondité. A travers cette âme, tabernacle du Très- haut, DIEU agit, la création se poursuit, DIEU est vivant et agissant.
Voilà la mission de l’Esprit-Saint et son travail dans l’âme. Mais elle est- beaucoup plus complète et profonde, cachée même.
Admire, mon enfant, la beauté de l’âme fidèle et docile à l’Esprit-Saint !...

O mes âmes ! Si vous aviez seulement une faible idée de la richesse du Saint-Esprit !

Il est DIEU. Il possède la richesse de DIEU. Sa mission est bien de distribuer, de partager. Il ne s’appauvrit pas, car sa richesse, il la tire et la puise de lui-même. DIEU-AMOUR éternel et infini.

O âmes ! Il désire vous orner pour l’éternité. Il donne et ne reprend jamais. Ne refusez pas, ne le contristez pas !
O âmes ! Priez l’Esprit-Saint ! Venez à lui telles que vous êtes, justes ou pécheurs ! Ne vous regardez pas ! Lui seul vous regarde, vous désire et vous aime.
O âmes ! Venez à lui pour qu’il vous comble de ses richesses impérissables. Elles embelliront à jamais vos âmes, ce sont ses dons et ses vertus.
O mes âmes ! Combien d’âmes le savent ? Combien se livrent à lui, s’abandonnent et se laissent posséder par lui ?
La mission de l’Esprit-Saint est de conduire les âmes à Dieu, dans l’unité de la Trinité, mais en vous y préparant, vous embellissant. Travail délicat, travail divin, mais il est DIEU. Il ne demande que la volonté et le consentement de l’âme.

Ne rejetez pas l’Esprit-Saint, ne vous séparez pas de lui ! Il désire vous rendre semblable au Christ, à moi, Jésus, le Fils bien-aimé du Père. Il vous veut tous fils bien-aimés du Père.
Sa mission est sublime dans la création : acheminer les âmes vers DIEU. Il redonne à l’âme sa beauté première que le péché originel a souillée. Il retouche sa création abimée par les forces du mal. Je me suis fait semblable à l’homme pour le sauver et le racheter. L’Esprit-Saint veut vous faire semblable à moi, pour continuer, participer à cette grande œuvre de la Rédemption et cela jusqu’à la fin.

Tant qu’il y aura des hommes, le sacrifice de la Croix se répètera, et tant qu’il y aura des âmes sur la terre, le Saint-Esprit veillera sur elles, et son action ne se relâchera pas.

Aimez le Saint-Esprit ! Sa force d’Amour est puissante…

Je vous demande encore de prier sans cesse l’Esprit-Saint. Il est trop méconnu, oublié. C’est lui qui va intervenir et rétablir l’ordre où les forces du mal ont mis le désordre.

Aimez le Saint-Esprit ! Sa force d’Amour est puissante, et pourtant l’homme le tient en échec par sa volonté même qu’il se réserve et refuse à DIEU. Si l’homme le tient en échec par sa volonté qu’il refuse à DIEU, c’est l’esprit du mal qui le porte au péché, qui contribue à cet échec.
Si l’homme ne prie pas l’Esprit-Saint de l’aider à vaincre le péché, la volonté de péché, l’obstacle reste et l’Amour est impuissant. C’est ainsi que les âmes s’échappent volontairement de l’emprise d’Amour. Pourtant, si l’Amour bute sur cette âme, la grâce ne cesse d’agir.
Le Saint-Esprit qui est Amour et Lumière projette des rayons de lumière pour éclairer, réveiller l’âme, afin qu’ensuite elle puisse sentir sa chaleur d’amour pénétrer en elle. Si l’âme réagit dans cette chaleur d’amour qui l’envahit, elle découvre DIEU  et elle l’aime, elle découvre les autres en qui elle voit DIEU présent. Et investie par l’Amour, elle aime.
Voilà comment l’Esprit-Saint inonde les âmes de sa Lumière et de son Amour. C’est son triomphe. Et l’âme qui répond ainsi à L’Esprit divin nage dans l’Amour et la Lumière, prémices du paradis, et connait le bonheur. Pourtant, si l’âme résiste, l’Esprit-Saint se retire alors.

Quelle merveille qu’une âme livrée et abandonnée au plaisir de l’Esprit créateur !
Deux âmes ne sont pas semblables, car l’Esprit est différent dans sa création. Toutes n’ont pas la même beauté, et c’est dans cette différence que résident la puissance même du Créateur et sa beauté, car chaque âme est créée en vue de refléter une ou plusieurs perfections du Créateur.

Le Règne du Saint-Esprit sera le Règne de la Croix

Je te rappelle ceci : quand DIEU commence une œuvre d’Amour, il va jusqu’à sa consommation, et vous le savez. Tout ceci est une grande œuvre d’Amour, l’œuvre du Saint-Esprit ! Il en est le grand inspirateur, et le seul ! Aussi, écoute bien : dis à tous que DIEU ira jusqu’au bout de son œuvre et que personne n’y fasse obstacle ! Car DIEU écarte les obstacles, quels qu’ils soient… Que personne n’oublie cet avertissement, ainsi personne ne sera surpris. Je préviens.

Que l’on ne s’y méprenne pas !
Le règne du Saint-Esprit sera le règne de la Croix.
Le Saint-Esprit ne fera qu’un seul don à tous : l’amour de la Croix.

Il ne faut pas dissocier le Saint –Esprit de la Croix, car c’est sa grande œuvre d’amour. Il en a été le grand inspirateur. Tu as vu comment, sous son impulsion, la Rédemption est basée sur l’Amour. Regarde comme la Croix est signe d’amour ! Voilà l’œuvre de l’Esprit-Saint ! Voilà que je vous enseigne l’Amour.

Je te l’ai dit et le répète : en ces temps de péché et de malheur, le Saint-Esprit, hormis ses dons habituels – et que cela ne prête pas à confusion – ne fera qu’un seul don à tous : l’amour de la Croix.
Il veut entrainer les âmes dans sa doctrine qui est la doctrine de la Croix, dans son esprit qui est celui de la Croix : amour, offrande, union.
Voilà le grand don que le Saint-Esprit fera en ces temps, lui, l’Amour. Car il ne vise toujours qu’à sauver les âmes. Et c’est toujours par la Croix que les âmes se sauvent.

Oui, l’Esprit-Saint n’a pas d’autre but. Comme il a participé d’une façon active à l’œuvre de la Croix, il continue toujours de participer activement à l’œuvre de la Croix, en entrainant dans cette voie les âmes, la même voie que celle où il  m’a conduit.

L’Esprit-Saint qui est DIEU n’a qu’un but : sauver les âmes et perpétuer jusqu’à la fin des siècles sa doctrine de la Croix.
L’Esprit-Saint n’a qu’une doctrine. Et je le répète : toute doctrine n’ayant pas ses racines dans le bois de la Croix est fausse et, par conséquent, n’est pas de l’Esprit-Saint. Priez intensément l’Esprit-Saint dans ce sens, afin que la Rédemption se poursuive à travers vous, unis à mon Cœur, sous sa divine impulsion d’amour.

Les ennemis de ma Croix seront confondus
Les rebelles à mon Esprit seront brisés…

Le Saint-Esprit reviendra dans une nouvelle Pentecôte…

L’Esprit-Saint est au sommet de l’Eglise, et c’est lui qui la garde. Aujourd’hui il vous montre la Croix. Et c’est vers elle qu’il conduit l’Eglise. L’Eglise de la Croix, mon Eglise engendrée dans la souffrance, dans mon offrande d’amour. L’Eglise de l’Esprit-Saint, lumière et vérité.

Le monde, l’Eglise et les âmes ont besoin et réclament une nouvelle Pentecôte. La terre entière est dans l’attente. C’est le temps de l’Avent. Le Seigneur va revenir au monde pour le sauver. Mais j’ai dit : le Seigneur ne peut pas régner sur de fausses bases, sur de fausses doctrines.
Aussi je vous le répète : il faut réintroduire et intensifier le culte dû au Saint-Esprit, afin que ce divin Esprit vous éclaire, vous guide et que, avec lui, soient balayées toutes les fausses doctrines qui aujourd’hui encombrent le monde et mon Eglise.

Le Saint-Esprit n’a qu’une seule doctrine, et c’est celle que doit enseigner mon Eglise : c’est la doctrine de la Croix qui est mon saint et pur Evangile enseigné selon l’Esprit de DIEU, dans toute sa pureté primitive et sans confusion des esprits.
Prêcher la Croix et sa doctrine d’Amour dans toute sa pureté, sa grandeur et sa vérité, et le Saint-Esprit reviendra dans une nouvelle Pentecôte.

Le Saint-Esprit, c’est l’Esprit de la Croix, c’est l’Esprit de mon Cœur, c’est l’Esprit de l’Evangile. Le règne du Saint-Esprit sera le règne de la Croix.

Beaucoup reviendront à la lumière du Saint-Esprit et s’y soumettront. Mais malheur à ceux qui, par orgueil, refuseront de reconnaitre leurs erreurs et se fermeront à l’Esprit-Saint. Malheur à ceux qui feront obstacle à l’œuvre de DIEU.
En vérité, je vous le dis : c’et par ma Croix retrouvée que s’ouvrira pour mon Eglise et pour le monde l’ère de l’amour et de la paix, l’ère du Saint-Esprit. Sais-tu pourquoi cette œuvre que je désire est la grande œuvre de l’amour miséricordieux ? Parce que cette œuvre, sous la protection du Saint-Esprit, est l’œuvre de la Croix.

Je demande à mon Eglise de poursuivre avec moi la Rédemption, de s’associer pleinement au divin Crucifié et d’y associer tous les membres de mon Corps mystique.
Je lui demande de fortifier sa base et d’affermir sa doctrine dans le mystère de la Rédemption qui doit la délivrer des mains de ses ennemis.
Je lui demande de prêcher la Rédemption que l’humanité oublie et de la conduire vers ce grand mystère qui doit ouvrir l’ère du Saint-Esprit.
Comprends-tu comme tout repose sur mon Eglise et vois-tu comme je veux me l’associer ?
Ainsi, l’Eglise corédemptrice, parfaitement unie à son divin Epoux, le Rédempteur, ouvrira à l’humanité l’ère de l’amour, de la miséricorde et de la paix, l’ère du Saint-Esprit.

L’ère du Saint-Esprit sera l’ère de la Croix, le triomphe de la Rédemption qui se poursuivra sous le regard d’amour et la divine impulsion de l’Esprit-Saint qui règnera en Maitre.
Vous voyez ainsi qu’il ne faut pas dissocier l’Esprit-Saint de la Croix. Car la Rédemption a été  sa mission ; elle continue et continuera d’être sa mission jusqu’à la fin du monde…

Gardez bien l’esprit du message qui est l’Esprit de DIEU !
Gardez-vous bien de toute infiltration du Malin !

Je te laisse entrevoir dans un éblouissement de lumière ce que sera mon Eglise et le monde dans l’ère du Saint-Esprit. Le monde y arrive, et je veux par ce message y préparer l’Eglise et l’humanité.

L’Ere du Saint-Esprit sera aussi l’Ere de ma Très Sainte Mère…

Vous arrivez à la fin des temps, et c’est le mystère de la Rédemption qui doit le clore – l’ère du Fils. De même que c’est le mystère de la Rédemption qui doit ouvrir l’ère du Saint-Esprit. Je veux clore le temps par l’apothéose de la Rédemption. Je veux ouvrir le temps – l’ère du Saint-Esprit – par l’apothéose de la Rédemption.
Mais en réalité, les deux temps n’en feront qu’un, et vous devrez  y passer sans difficulté, car la fin du temps par le triomphe de la Rédemption s’ouvrira également par le triomphe du Saint-Esprit. Ainsi, d’un temps à l’autre, ce sera toujours le triomphe de la Croix, car c’est la Rédemption qui fera la liaison entre les deux temps.

L’ère du Saint-Esprit sera aussi l’ère de ma Très Sainte Mère. Je veux qu’elle y règne et qu’elle y resplendisse. Dans l’ère de lumière et d’amour qui vous sera accordée, ma Très Sainte Mère y aura une grande place. L’ère du Saint-Esprit sera marquée de l’empreinte de Marie. Le monde et spécialement mon Eglise loueront ses vertus.

Je veux des apôtres voués au Saint-Esprit. Par eux et à travers eux, je veux infuser à mon Eglise une nouvelle impulsion divine.
Je veux des fils de lumière pour éclairer les âmes.
Je veux des apôtres de feu pour embraser les cœurs. Apôtres des derniers temps, ils seront aussi les apôtres des temps nouveaux, les apôtres du Saint-Esprit.

L’Esprit-Saint est là ! Il attend votre prière pour fondre sur le monde, le purifier et l’enflammer.
Le Rédempteur a parlé, l’Esprit-Saint va agir !
J’ai dit : les ennemis de ma Croix seront confondus, les rebelles à l’Esprit seront brisés.
Prie ma fille, l’heure est grave, c’est l’heure du choix ! L’Esprit-Saint va agir. Il va extirper le mal. Ceux qui se dissimulent pour tromper, ceux qui travaillent pour démolir, les fourbes, ceux qui pourchassent mes agneaux, leurs œuvres de mort seront étalées aux yeux de tous, tous les verront et les jugeront !
Heureux ceux qui suivent le Rédempteur ! Malheur aux rebelles à l’Esprit qui enseigne. Cette doctrine est pure et sans faille. Il est temps de séparer le bon grain de l’ivraie. Prie afin que tous se soumettent à l’Esprit-Saint.

On attend une effusion de l’Esprit-Saint, mais on supprime la Croix et la souffrance du Christ. On veut bien un Christ, mais sans Croix et sans souffrance. On ne veut voir qu’un Christ glorieux. Là est l’erreur !
L’Esprit-Saint ne se sépare pas du Rédempteur. Il n’agit pas en dehors du Christ. C’est là l’essence même de l’unité et du mystère de la Trinité.
L’Esprit-Saint a transfiguré la Croix et le Christ souffrant afin d’en faire la Force qui a accompli la  Résurrection. Il veut aujourd’hui unir son Eglise – les membres de son Corps mystique et le monde -  au Christ souffrant, afin d’effectuer cette Force de résurrection que vous attendez.
N’attendez pas l’effusion de l’Esprit-Saint sans un net retour au Christ souffrant, cela est inutile ! Je vous répète que le vrai renouveau que l’Esprit-Saint désire apporter sur la terre doit passer par le Christ souffrant, doit jaillir du Christ souffrant, doit jaillir de la Croix…

Toute la doctrine que je vous ai enseignée est faite pour vous conduire au renouveau de l’Esprit-Saint par le Cœur et la Croix du Christ. Elle est donnée pour que règne l’Esprit-Saint. Elle est faite pour que j’établisse mon règne.

Approfondissez cette doctrine, mettez-la en pratique, unissez-vous dans ce sens, mes bien-aimés ! Et avec le Rédempteur, uni au Rédempteur, viendra sur le monde l’Esprit-Saint comme une nouvelle Pentecôte.
En vérité, je vous le dis : la Croix du Christ attire l’Esprit-Saint ! Remettez la Croix dans la monde, prêchez la Croix et son Christ souffrant, et vous ferez descendre l’Esprit-Saint. C’est un message d’espérance que je vous laisse.

A l’Esprit-Saint, demande la joie au milieu de tes souffrances…

Connais-tu l’Ennemi de la joie ? Et connais-tu l’Ami de la joie 
L’Ami des âmes, l’Esprit de la joie, de la consolation, l’Esprit de sainteté, la source des louanges de joie : c’est l’Esprit-Saint !
Celui qui fait fuir l’ennui, la tristesse et la désolation.
Celui qui transfigure toutes peines et toutes souffrances.

Le monde est devenu une terre sans joie, sans la vraie joie, celle qui remplit le serviteur de DIEU. Vous vivez dans un monde d’angoisses, de peur et de souffrances.

 Vous ne vivez plus selon l’Esprit de DIEU. Vous avez chassé l’Esprit de la création.
Vous n’avez plus recours à l’Esprit de joie, au Consolateur. Voilà la cause de vos souffrances. Vous ne supportez plus – ou mal – vos douleurs. Vous vous révoltez.

La révolte est le propre des anges déchus. Ecoute la révolte qui gronde dans les entrailles de la terre et se répand à sa surface ! L’homme se révolte contre DIEU, se rebelle contre lui, et pourtant prétend ne pas y croire. Et les anges rebelles l’entrainent. L’homme suit l’ange déchu et ne recourt plus à l’Esprit consolateur.

Appelez-le avec des supplications, des cris et des larmes…

Connais-tu la vraie joie, celle qui remplit le cœur des serviteurs de DIEU ? La vraie joie est là, elle se trouve à mon service. Car je suis la Maitre d’amour, et non un tyran. Mais vous refusez l’Amour, alors vous refusez la joie
Laissez-vous transfigurer par l’Amour, et vous connaitrez les joies saintes de l’Amour et de la sainteté. Mes saints, mes louanges de joie, se sont laissés transfigurer par l’Amour, posséder par l’Esprit-Saint. Voilà la joie de mes saints, la joie des fils de DIEU ! De serviteurs je vous fais fils…

A l’Esprit-Saint, demande la joie au milieu de tes souffrances !

L’Esprit-Saint, le grand Consolateur, peut changer toute peine en joie. Il suffit de l’invoquer, de lui demander son secours. C’est lui qui sanctifie, c’est lui qui réjouit. La joie est un don de l’Esprit-Saint.

L’Esprit-Saint veut transformer votre vie, transfigurer vos croix, comme il a fait pour moi, afin que ces souffrances ne se perdent pas, mais soient force pour l’humanité.
Une grande force d’amour doit s’élever vers le ciel, et non des grondements de révolte, sous l’action et l’impulsion de l’Esprit-Saint qui va soulever le monde. Il est le levain, le moteur de l’Amour. Mais il veut votre participation. Il veut posséder, vous transformer pour –  avec vous – transformer le monde. Aujourd’hui vous devez le connaitre, l’aimer, vous donner à lui. Il vous aime infiniment. Je vous le révèle afin que vous puissiez mieux le prier.
Oui, ma doctrine de la Croix est Amour. Voyez-là comme elle est ! Laissez les esprits de tristesse n’y voir que mépris et indifférence.
Moi je vous le dis : unissez-vous dans cette doctrine et laissez-vous transfigurez par l’Esprit-Saint.

Il vous suffit de coopérer avec le Saint-Esprit et de lui laisser faire sa grande transfiguration…

Mon enfant, dis aux grands esprits qui ne sont pas toujours simples devant DIEU, que le mot-clef de toute cette doctrine est : transfiguration. Ainsi, toutes les âmes comprendront que la transfiguration est toujours l’œuvre du Saint-Esprit.
Tu vois de quoi sera fait le monde nouveau. Regarde ce monde transfiguré par l’Esprit-Saint ! Il sera fait de paix, d’amour et de joie.
Voilà que, dans ma bonté, je vous enseigne les moyens pour y parvenir. Le monde sera sous l’influence de l’Esprit-Saint. Ce sera un monde d’Amour. Or, l’Amour n’engendre que de bons fruits.
Il vous suffit de coopérer avec le Saint-Esprit et de lui laisser faire sa grande transfiguration. Unissez-vous, convertissez-vous en profondeur et non en apparence ! Ouvrez-lui largement votre cœur ! Il pénétrera jusqu’au plus profond de vous-même et y travaillera en secret.
Consacrez-vous à lui, votre vie et votre être !
Aimez-le et faites-le aimer !
Pratiquez la charité, priez les uns pour les autres, priez pour les pécheurs, les athées, vos frères séparés, afin que tous reçoivent la lumière de l’Esprit-Saint et rentrent dans le sein de leur mère, la sainte Eglise catholique, l’Eglise de Pierre.

O mes enfants, que l’Amour soit votre signe !
Que l’unité soit votre force !...

L’Esprit-Saint est l’esprit de la Croix, mais l’esprit de la Croix étant par lui-même un esprit de don. Ainsi, l’Esprit-Saint est toujours, de par son action, un esprit de don.
Que mes prêtres se consacrent à l’Esprit-Saint, afin qu’il puisse réaliser pleinement en eux  et faire s’épanouir le don qui est la base, la racine, l’essentiel de leur sacerdoce.
Le sacerdoce est basé sur le don. Dans tout sacerdoce, s’il n’y a pas de don de la personne, le sacerdoce est stérile.
Seul, l’Esprit-Saint est le Donateur de ce don qui fait que le prêtre ne s’appartient plus, mais se donne aux autres.

Sous l’ère de l’Esprit-Saint, le monde ne sera pas exempté de souffrance, car c’est toujours la cause du péché. Mais : je changerai toute souffrance en joie, signifie que toute souffrance sera transfigurée et sera donc fruit de joie et de sainteté.
                                                                                                           (Le grand message de la Croix)



Comme une source d’eau vive l’Esprit-Saint va jaillir…

Sans l’Esprit-Saint, l’Eglise ne serait plus. Il lui conserve une éternelle jeunesse. L’Esprit-Saint est toujours caché ! Lui, Lumière, il travaille dans l’ombre. L’homme a fait une part trop grande à l’esprit des ténèbres, et celui-ci le tient en son pouvoir… Mais l’Esprit-Saint est là, et son ambassadrice, Ma Très Sainte Mère, s’apprête à le tenir captif sous ses pieds.

Ma Très Sainte Mère a en elle le « poids » du Saint Esprit, c’est-à-dire sa Toute Puissance. Marie est revêtue de la Force de l’Esprit-Saint, c’est elle qui écrasera la tête du serpent.
Elle est sa radieuse Epouse, sa Bien-aimée, sa douce colombe, son doux repos. Là où est Marie, là est l’Esprit-Saint.
Aime et vénère ta Mère chérie sous le vocable de « Notre Dame de la Pentecôte » car elle est toute imprégnée de l’Esprit-Saint. Marie a été la première Apôtre du Saint-Esprit.

Le monde change, les peuples bougent, l’Esprit-Saint est à l’œuvre ! Ce sont les derniers remous avant la soumission… Les œuvres des hommes se détruisent une à une. Les œuvres de DIEU sont éternelles. Seul l’Esprit-Saint maintient l’unité. Ce qui n’est pas de Lui s’effrite au souffle du vent.
L’Amour est l’arme qui désarme : il n’est pas faiblesse,  mais au contraire  Force. Demande à l’Esprit-Saint le don de Force. Demande le don d’aimer.

Quand des bruits de guerre se font entendre, aspirez de toutes vos forces à la Paix. Priez, suppliez le Père éternel d’envoyer l’Esprit-Saint, lui seul peut changer le cœur des hommes.
A défaut d’Amour, la raison et la sagesse doivent l’emporter. La Paix ne sera durable que lorsqu’elle sera bâtie sur l’Amour. Le monde est une poudrière et, sans DIEU, il se détruira de lui-même. Il se donne son propre châtiment.

Comme une source d’EAU VIVE l’Esprit-Saint va jaillir : Préparez vos cœurs ! Quand tu auras laissé couler en toi l’Esprit-Saint, c’est alors que tu seras toi-même source d’EAU VIVE.

Il fallait la Croix pour que jaillisse la Source d’EAU VIVE.
Il fallait la Croix pour que naisse le Feu nouveau.
Il fallait la Croix pour éclairer le monde et dissiper les ténèbres.

Lumière, Feu et Eau… Trois symboles que tu retrouves en la nuit Pascale et qui vous conduisent à la résurrection des esprits.
Cette source d’EAU VIVE qui coule en toi, c’est l’Amour, c’est Mon Esprit d’Amour qui se donne à profusion. Merci d’avoir laissé passer en toi la Source et de la partager avec mes tout-petits… Je te bénis.

                                                                                        (Viens Esprit-Saint)


C’est lui qui est la Vie…

L’Esprit-Saint est à l’œuvre. Regarde : il travaille en cachette ! Il édifie d’un côté et démoli d’un autre… Mais le jour où son œuvre d’Amour paraitra au grand jour, le monde sera ébloui et dans un total émerveillement. Son œuvre sera complète ; il ne restera rien dans l’ombre. Et les hommes, confondus de honte ou exultant de joie tomberont à genoux.

Ecoute l’Esprit-Saint ! Prie l’Esprit de Sagesse et de Vérité. Avec Lui tout est simple et lumineux. Avec Lui, vous possédez la Sagesse et la Vérité. Si vous vivez en intimité avec l’Esprit-Saint, alors vous garderez la Sagesse et la Vérité et vous ne vous égarerez point.

Ce sont ceux qui ne possèdent pas l’Esprit-Saint qui s’égarent et qui vous égarent. Ils prétendent parler en son nom, alors que leur cœur est rempli de l’esprit du monde.

 La prière, le recueillement, l’Amour de DIEU, l’Amour du prochain : voilà les signes de l’Esprit-Saint.
Ecoutez avec ravissement ceux qui vous parlent de DIEU, de son Amour, de sa Miséricorde. Ecoutez ceux qui font du bien à votre âme et non ceux qui vous troublent.
Ecoutez ceux qui par leurs paroles, leurs actes, donnent la paix du Christ à votre cœur. Alors oui, je vous le dis : ceux-ci sont mes prophètes, et l’Esprit-Saint habite en eux.

Aujourd’hui, un grand nombre d’âmes n’ont pas la connaissance de leur DIEU-Père créateur, de leur DIEU-Fils rédempteur, de leur DIEU-Esprit de Lumière, Sagesse et Vérité.

Je viens pour vous conduire au Père par le chemin de l’Evangile.
Que l’Esprit de Vérité vous accompagne !

Je viens pour vous conduire vers la Lumière et vous soustraire aux forces du mal.
Que l’Esprit de Force vous accompagne !

Je viens pour remettre l’ordre où Satan a mis le désordre. Je viens réparer, panser, guérir…
Que l’Esprit de Sagesse vous accompagne !

Je viens pour mettre la paix et vous rappeler ma loi d’Amour : aimer-vous les uns les autres comme je vous aime.
Que l’Esprit d’Amour vous accompagne !

Je viens pour rappeler au monde que DIEU existe et qu’il est un DIEU VIVANT. Je viens pour vous rappeler mes commandements.
Que l’Esprit- d’intelligence vous accompagne !

Je viens pour vous rappeler de prier. Ne négligez pas la prière : c’est une force et une lumière.
Que l’Esprit de piété vous accompagne !

Je viens pour vous rappeler le grand mystère de la Croix : la Rédemption ! Vous m’appartenez. Pour vous, j’ai souffert jusqu’à en mourir… Pour vous, j’ai donné librement ma vie. En échange, je vous dis :
Que l’Esprit de Sainteté vous accompagne !

Venez à la Source ! Venez et vous serez rassasiés. Et je vous dis : faites-en bon usage ! Allez vers vos frères et partagez l’héritage…
Que l’Esprit de crainte vous accompagne !

Enfin je viens pour chercher des cœurs. Je viens pour former, refaire des cœurs. Je viens pour unir les cœurs…

Je viens pour ressusciter mon Corps mystique, pour lui rendre sa splendeur. Et je vous dis pour cela :
Que l’Esprit d’Amour et d’unité vous accompagne !

Mes petits- enfants, préparez les voies au Seigneur ! Préparez-vous à accueillir l’Esprit-Saint. Je viens avec mon Esprit d’Amour et de Vérité, pour vous conduire vers mon Evangile. Je viens avec mon Esprit d’Amour et de Feu, pour vous embraser de mon Eucharistie.

Appelez l’Esprit-Saint ! Recevez l’Esprit-Saint ! C’est l’œuvre de mon Cœur et de ma Croix.
L’Esprit de feu viendra balayer la folie des hommes. L’Esprit d’Amour viendra balayer les voleurs d’Amour. Abandonnez-vous en toute confiance à l’Esprit-Saint, ô vous qui m’aimez.

L’esprit du monde ne veut plus de DIEU, alors le monde meurt. Mais vient un temps où le âmes crieront leur soif de DIEU, leur soif de vérité, de justice, de paix. La justice ne peut naitre que de la Vérité… Appelle l’Esprit de Vérité. Appelle l’Esprit-Saint ! Le monde a besoin d’être apaisé. Sans moi, vous ne pourrez rien ! L’Esprit du monde combat la prière… Si vous avez en vous l’Esprit-Saint, vous prierez.

Faites place à l’Esprit… à l’Esprit de DIEU ! Ne vous dressez pas contre l’Esprit-Saint ! Soyez-lui soumis. C’est l’Esprit-Saint, le grand animateur de la vie spirituelle. C’est lui la vie ! C’est Lui qui est la Vie de mon Corps mystique, la vie de ses membres, le vie de votre cœur. Il va ranimer votre cœur, afin de ranimer mon Corps.

C’est Lui la Vie spirituelle
C’est Lui le Don de DIEU
C’est Lui la Source d’Eau Vive

Laisse couler en toi cette Source… Laisse couler en toi cette Vie divine… Désire pour toi-même et pour les autres ce Don de DIEU. Recherche cette Vie avec moi et désire-la pour les autres.

Suis-je mort sur la Croix pour voir la terre peuplée de morts ? Suis-je mort pour perdre les âmes ? Voici que je vous envoie mon Esprit. Accueillez-le il est votre Vie !

    « Quand sera venu le Consolateur que je vous enverrai de la part de mon Père,
       l’Esprit de Vérité qui vient du Père, il rendra témoignage de moi, et vous aussi
       vous rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi dès le commencement »
      (Jean 15, 26-27)

Voici que vient en votre cœur l’Esprit de Vérité. Laissez-le parler en vous, écoutez-le ! Il vient pour rendre témoignage de moi… Voici que vient l’Esprit de Vérité. Il vient vous apporter l’espérance, afin que vous aussi vous rendiez témoignage.

La Croix vous fera pénétrer dans mes mystères glorieux. Aussi je dis : « Hâtez-vous de prêcher sa doctrine, si vous voulez que vienne l’Esprit-Saint… Tant que les hommes ne comprendront pas la puissance d’Amour qui se dégage de la Croix, ils auront toujours peur d’elle.

 Tant que les hommes n’auront pas compris la beauté, la grandeur et pourtant la simplicité de cette doctrine, ils ne la suivront pas. Et  pourtant, tu as bien compris que c’est la voie ouverte à l’Esprit-Saint.
Mon Cœur ouvert sur la Croix, ce fleuve d’Eau Vive s’échappant de lui, c’est l’Esprit d’Amour qui se donne à profusion. C’est dans le don de la Croix qu’il faut chercher l’Esprit-Saint. C’est par le don de la Croix que vous est donné l’Esprit-Saint.

Mes bien-aimés vous êtes dans le « passage » et je viens pour vous le faire traverser dans l’Amour et la Confiance… Courage, mes enfants ! Vous allez vers la Terre promise… Suivez ma Croix, c’est la lumière qui vous guide dans les ténèbres de ce monde, dans ce désert que vous traversez…
Beaucoup meurent et mourront sans atteindre la Terre Promise… Mais personne ne doit mourir dans le « passage », s’il s’accroche solidement à son Rédempteur. L’Esprit-Saint est ce « passage », en ce sens qu’il est l’Amour qui va du Fils au Père, et du Père au Fils. L’Esprit-Saint est là pour vous conduire, avec le Fils, vers le Père.
Comprends, ma fille, que tout est l’œuvre de la Trinité, mais tout est décrété par le Père. Ne pleure pas sur ce monde qui s’écroule, mais réjouis-toi du nouveau monde qui vient. Détache-toi de ce monde sans DIEU, et tu ne souffriras pas. Tourne-toi vers ce monde spirituel qui vient. Vis ce « passage », cette purification, bien unie à ton DIEU. Ma fille, il faut te noyer dans la prière si tu veux résister, si tu veux arriver au port.
Je viens pour t’enseigner cette vie intime avec les Trois Personnes de la Très Sainte Trinité. Je viens pour te conduire au Père. Je viens pour te révéler l’Esprit-Saint. Je viens pour préparer les cœurs à ma venue…
                                                                                
                                                                                                    
(J’ai soif)

 

Demandez au Père d’envoyer le « Défenseur »…

Ma fille écrit ceci :
« Quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné ; mais à celui qui blasphémera contre le Saint-Esprit, il ne sera point pardonné »  (Luc 12, 10)

Ecris encore ceci :
« Quand on vous mènera devant les synagogues, les magistrats et les autorités, ne vous inquiétez pas de la manière dont vous vous défendrez ni de ce que vous direz, car le Saint-Esprit vous enseignera à l’heure même ce qu’il faudra dire »  (Luc 12, 11-12)

Ma fille, si les mots ont changé, l’esprit du mal demeure le même. Pour beaucoup il semblera que ce soit le combat de David contre Goliath, mais vous vaincrez, car vous aurez en vous la force de l’Esprit-Saint, et ma Très Sainte Mère sera à vos côtés.

Que vos esprits s’élèvent vers le ciel, à la rencontre de l’Esprit-Saint… alors viendra la nouvelle Pentecôte. Que votre prière sincère, votre prière du cœur, perce le Ciel et qu’elle fasse descendre l’Esprit-Saint. L’Esprit-Saint viendra, mais Je vous dis : Allez au-devant de Lui. ELEVEZ votre esprit vers Lui, vers les biens du Ciel.

Tient-toi au milieu de cette foule et écoute mes enseignements. Je suis là pour leur donner leur nourriture. Combien me connaissent ? Et que savent-ils de moi ? Tu es dans cette foule, mais tu as acquis un savoir qu’eux n’ont pas
Depuis ce temps, l’Esprit-saint a été actif et reste dans mon Eglise... Alors je vous dis :
Recevez la Vérité et gardez-la !
Recevez ma parole, elle vous arrive enrichie et vivez-la.
Recevez mon Corps, Il se donne à vous depuis le Jeudi Saint.

Vivez comme vivaient mes premiers amis, ils possédaient la pureté de ma doctrine, mais vous, vous avez reçu le Saint-Esprit car j’ai dit :

« Moi, je prierai le Père, et Il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous : c’est l’Esprit de Vérité. Le monde est incapable de la recevoir, parce qu’il ne le voit pas et ne le connais pas ; mais vous, vous le connaissez parce qu’il demeure auprès de vous et qu’il est en vous ».    (Jn 14,6-17)

« Mais le Défenseur, l’Esprit-Saint que mon Père enverra en mon nom, Lui, vous enseignera tout et Il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit ».   (Jn 14, 26)

Vis au milieu de cette foule qui jadis m’écoutait, mais vis au milieu de ce monde qui aujourd’hui ne m’écoute plus. Mais tu as en toi mon Esprit-Saint, alors, donne au monde mon Esprit-Saint, en ce sens que tu dois le laisser « agir » en toi et à travers toi. Ainsi, comprends cette parole :
« Le monde est incapable de le recevoir parce qu’il ne le voit pas et ne le connais pas ». Aussi je dis à chacun de mes petits : « Faites connaitre au monde l’Esprit-Saint, montrez au monde l’Esprit-Saint, afin que le monde soit capable de le recevoir ».

Vis l’Evangile dans ce monde d’aujourd’hui, mais pour cela demeure près de l’Esprit-Saint, garde Le en toi afin qu’Il t’aide.
Ainsi comprends : mes premiers amis avaient Jésus, mais pour vous, Jésus est toujours présent par la présence de son Esprit-Saint.
Vous manquez de foi, et c’est cet affaiblissement de la foi qui est la cause de tous ces maux. Si votre foi était vivante, elle serait agissante, car vous me verriez présent dans ce monde au milieu de vous et votre foi serait agissante car le monde me voyant en vous se convertirait…

Si votre foi était vivante, vous seriez des vivants, des témoins de mon Evangile, vivant sans cesse à mes côtés comme le faisaient mes apôtres, mes disciples et la foule de mes amis qui me suivait…
Votre foi serait vivante si vous viviez en intimité avec L’Esprit-Saint car Lui vous ferait vraiment vivre les enseignements dans toute leur pureté primitive. Avec l’Esprit-Saint, vous seriez plongés au cœur de mon Evangile. Vous pourriez suivre Jésus de la crèche à la Pentecôte… Ma vie vous serait révélée, vous seriez sur les pas de Jésus, tout en étant dans votre temps. Et l’Esprit-Saint vous donnerait la force d’accomplir ce que sa Lumière vous montrerait.
Ma fille, garde en toi ce trésor qu’est l’Esprit-Saint. Dis-lui ton Amour, ta joie de le posséder, de l’avoir pour guide et consolateur. Ne le contriste pas, ne le délaisse pas.

L’Esprit-Saint n’a pas déserté le monde, mais ce sont les cœurs endurcis qui se ferment à Lui.

Comprend : il n’y a pas de temps pour DIEU car DIEU est hors du temps, mais pour vous Je désire vous replacer dans ce temps d’attente qui est présent pour vous… Aussi je vous dis : ayez les mêmes sentiments, les mêmes inspirations qu’avaient mes Apôtres. Soupirez après l’Esprit-Saint, demandez au Père d’envoyer en mon nom le « Défenseur ». Lui vous fera souvenir de tout :
« Vous recevrez alors le don du Saint-Esprit. C’est pour vous que DIEU a fait cette promesse, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont loin, tous ceux que le Seigneur notre DIEU appellera ».  (Actes 2, 39)

Si tu veux arriver à ce grand jour ma fille, si tu veux participer au don de l’Esprit-Saint, alors, suis-Moi dans mon Evangile, participe à ma vie, meurs, si tu veux ressusciter et participer à ma gloire, laisse-toi guider par l’Esprit-Saint. En effet, tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de DIEU, ceux-là son fils de DIEU :

« L’Esprit que vous avez reçu ne fait pas de vous des esclaves, des gens qui ont encore peur ; c’est un Esprit qui fait de vous des fils ; poussés par cet Esprit, nous crions vers le Père en l’appelant : « ABBA ». C’est donc l’Esprit-Saint lui-même qui affirme à notre esprit que nous sommes enfants de DIEU. Puisque nous sommes ses enfants nous sommes aussi ses héritiers ; héritiers de DIEU, héritiers avec le Christ, à condition de souffrir avec Lui, pour être avec Lui dans la gloire ».   (Lettre aux Romains  8, 14-17)

                                                                                              (ABBA Père) 

 

 

 

 

 

C’est l’Esprit-Saint qui est à l’origine de ce Cœur Unique….

Marie :

Avec la toute- puissance de l’Esprit-Saint, la Mère guide les âmes vers Jésus. Jésus les prend et les donne au Père. Je viens comme Epouse de l’Esprit-Saint. Je viens comme Mère pour t’apprendre à glorifier le Père, comme Jésus le demande.
Dans mon Cœur Immaculé, tu contempleras la puissance et la gloire de DIEU. Tu découvriras la Très Sainte Trinité, tu verras brûler la flamme d’Amour que DIEU a mise en moi.
En offrant au Père son Cœur, Jésus offre tous les enfants venus à son Cœur par le Cœur de Marie, sous l’impulsion de l’Esprit-Saint. Parce que mon Cœur est tout livré à L’Esprit-Saint, vois le travail qu’il accomplit avec le Cœur de Jésus. C’est une mission d’Amour que le Père m’a confiée envers chaque âme et que j’accomplis par la toute- puissance de l’Esprit-Saint.

Bien avant ma conception, j’étais dans la Trinité. En concevant mon divin Fils, j’ai pris en moi son Cœur et il s’est emparé du mien. C’est le jour de l’Annonciation qu’est né le Cœur unique.

Comprends-tu qu’à cet instant mon Cœur a été « enchâssé » dans le Cœur de Jésus, et cela éternellement, faisant de moi la Mère de DIEU, la Mère du Sauveur. C’est l’Esprit-Saint, l’Esprit d’Amour qui est à l’origine de ce Cœur unique, car j’ai conçu par l’opération du Saint-Esprit…

Jésus :
Aujourd’hui ma Très Sainte Mère est au milieu de vous, voulant faire de la terre un immense Cénacle. Pressez-vous autour d’elle, unissez vos prières aux siennes, allez ainsi, en esprit, au-devant de l’Esprit-Saint. Qui donc mieux qu’elle peut vous aider à élever votre esprit vers DIEU et vous préparer à la venue de l’Esprit-Saint ?

Le Cœur de Marie est un immense Cénacle où l’Esprit-Saint doit vous trouver lors de sa venue. Tous unis, c’est-à-dire vivant d’une même Foi, d’une même Espérance, d’une même Charité. C’est pour cela que tu dois parler du Cœur unique, unique lieu où se trouve l’Esprit-Saint, lieu où il réside et désire y rencontrer les cœurs qu’il a créés.

Marie :

 En montant au ciel le jour de l’Ascension, Jésus a emporté dans son Cœur le Cœur de sa Mère, mais pourtant j’ai gardé en moi le Cœur de Jésus, car il avait promis d’envoyer l’Esprit-Saint, le Paraclet…
A la Pentecôte, j’ai réuni les apôtres afin que l’Esprit-Saint les unisse ! A l’arrivée du Saint-Esprit, le Cœur unique s’est ouvert, y faisant entrer et participer tous les cœurs. Alors, tous sont devenus ce jour-là « Cœur unique » de l’Eglise et je suis devenue Mère de l’Eglise.

Tout était lié dans la pensée de DIEU, dans l’adorable Trinité, dans l’unité des trois Personnes divines.
Alors comprends : Le Cœur Immaculé de Marie attire l’Esprit-Saint, de même que le cœur de l’homme est convoité par l’Esprit Saint, l’unité des cœurs et le désir, le fruit de l’Esprit-Saint. Un Cœur unique (Jésus-Marie, les hommes) sera l’œuvre de l’Esprit-Saint.

Je suis l’Epouse de l’Esprit-Saint, toute façonnée de son Amour…

Avec l’Esprit-Saint, je travaille à l’unité. Ceux qui prétendent que Marie divise, se trompent ! Qu’ils se plongent dans mon Cœur Immaculé et ils comprendront ! Qu’ils méditent sur ma triple maternité et sur l’œuvre d’Amour que l’Esprit-Saint, l’Esprit d’unité, a fait en moi, et ils comprendront leur erreur…
Je suis la messagère de DIEU, la Mère dans sa triple maternité.
La Mère de la Parole divine,
La Mère du Verbe Incarné,
La Mère de la divine Miséricorde.
 Je suis l’Epouse de l’Esprit-Saint, toute façonnée de son Amour, je ne peux être que le lien d’unité entre DIEU et ses fils.
Mon Cœur était déjà dans le Cœur de Jésus, et il ressentait les sentiments de son Cœur, car l’Amour est le lien qui les unit, le lien qui les fait battre à l’unisson, le lien qui provoque les mêmes sentiments au même instant. Et ce lien d’Amour et d’unité est L’Esprit-Saint.

L’Esprit-Saint veut vous rencontrer à travers le Cœur Immaculé de Marie. Il veut voir votre cœur incrusté dans mon Cœur, comme il veut voir le Cœur de Marie dans tous les cœurs…

O ma fille, quelle beauté, quelle rencontre, l’Esprit et l’Epouse se rencontrant dans le cœur des enfants du Père. Quelle noce grandiose, quel festin céleste…
C’est l’Esprit-Saint qui forme le Cœur unique mais il veut le Cœur unique Marie et ses enfants. Quand vous serez dans le Cœur de Marie, alors vous serez seulement et vraiment dans le Cœur de Jésus. Cela est la volonté du Père. Je dis le Père car il s’agit de tous ses enfants.  C’est alors l’Esprit-Saint qui mettra ce Cœur unique (Jésus-Marie-enfants) dans le grand corps mystique qui est l’Eglise, et le corps se lèvera de son grand sommeil, réveillé par cette force d’unité.
Comprends que si le corps mystique a besoin de l’Esprit-Saint pour se lever, l’Esprit-Saint veut que ce soit moi, son Epouse, moi la Mère, qui lui fasse refaire ses premiers pas, comme je l’ai fait au jour de la Pentecôte.

Jésus :

 Ma fille, la Croix est le passage vers la Résurrection et la Pentecôte, mais il n’y aura pas de seconde Pentecôte sans Marie, aussi je vous dis :
Prenez-la dans votre cœur, comme je vous demande de prendre l’Eglise dans votre cœur. L’Esprit-Saint est tout puissant  mais il ne fera rien sans y faire participer ma Très Sainte Mère. Elle t’a parlé avec humilité de l’union indicible de nos deux Cœurs, je te montre l’union indicible de l’Esprit-Saint et de Marie.

L’homme doit être en paix avec lui, afin de faire déjà l’unité en lui. Qu’il cherche d’abord l’unité avec son DIEU et DIEU l’aidera à faire l’unité avec lui-même. Quand l’unité est faite dans son propre cœur, l’homme éprouve le besoin d’aller au Cœur de Jésus, source d’unité, pour y boire l’Eau Vive, c’est-à-dire le don de l’Esprit-Saint, lui-même source d’unité.
Alors, l’Esprit-Saint, allant d’un cœur à un autre, et se donnant à tous, forme l’unité entre tous afin qu’il n’y ait plus qu’un seul et même Esprit !
Vous comprenez ce que je vous demande, mais vous vous y refusez. Vous appelez l’Esprit-Saint, mais vous redoutez sa visite, car en vérité, c’est lui qui fera l’unité des cœurs dans mon Corps…
Tant que l’homme sera loin de Dieu, il n’y aura pas d’unité, cela est un signe. Tant que l’homme n’accueillera pas « pleinement » en lui l’Esprit-Saint et ne le laissera pas agir, il n’y aura pas d’unité, et cela aussi est un signe. Tant que l’homme restera dans l’orgueil, écoutant l’ennemi de l’unité, il n’y aura pas d’unité.

                                                                                            (Marie cause de notre joie)

 

 

C’est l’Esprit-Saint qui construit dans l’âme l’édifice de la sainteté….

Le cœur de l’homme est un vase fragile, il est convoité par l’Esprit-Saint, il est le lieu où DIEU veut régner, le lieu où DIEU veut établir son Royaume. Pour cela, il est cette terre où DIEU sème. Mais que de graines se perdent, que de graines sont étouffées… pourtant, la semence de Dieu est toujours parfaite ! L’homme est ingrat, si vulnérable et si instable.

C’est l’Esprit-Saint qui construit dans l’âme l’édifice de la sainteté, étant lui-même le fondement, la pierre et le ciment de toute sainteté. Il en est la force, la beauté, l’embellissement de cette sainteté qui est son œuvre, son chef d’œuvre.
L’Esprit-Saint est un grand bâtisseur. Il peut construire plus facilement, élever bien haut l’édifice de la sainteté, quand il trouve dans l’âme la sagesse du Père, c’est-à-dire l’abandon à sa volonté. La miséricorde du Fils, c’est à dire le pardon.

Ma fille, prends comme modèle ma Mère. Que l’humanité regarde Marie, qu’elle l’aime comme on aime une bonne mère et DIEU sera glorifié.
Le jour de la Pentecôte, réunie au Cénacle avec mes apôtres, elle devenait Mère de l’Eglise, de cette Eglise naissante, faible et fragile.
L’Esprit-Saint survenant dans le cœur de l’homme et éclatant dans le Cœur de Marie, son Epouse, devenait le Cœur de mon Eglise, lui communiquant soutient et force pour traverser les siècles, et Marie en devenant la Mère.
Le Cœur de Marie a glorifié DIEU, il s’est embrasé sous l’action de l’Esprit-Saint, et la Vierge toute pure a reçu en recevant l’Esprit…l’Eglise dans son Cœur. Elle a reçu ce cadeau de la Trinité Sainte avec la mission de protéger l’Eglise jusqu’à ce qu’elle arrive au port.

 

Comprends  le rôle de l’Esprit-Saint en ces temps glorieux qui arrivent sur le monde…

L’Esprit-Saint est l’Amour personnifié. L’Amour qui unit le Père et le Fils. Il est Lumière et Feu. Il est Force, Unité et Vérité.

Pour cela, il éclaire, guide et embrase les âmes, les conduisant vers la Vérité, puis vers l’Unité. Unissant les Personnes de la Sainte Trinité, il ne peut que conduire les âmes vers ce centre où il demeure, où il en est le cœur,  en les unissant à lui. Il ramène tout à l’Unité.
En unissant les âmes à lui, l’Esprit-Saint n’a qu’un but : les faire pénétrer dans ce cercle d’Amour qui est la Trinité, pour les faire vivre de cette vie d’Union qui est la vie de DIEU. Les faire participantes de cette vie divine.

C’est lui qui effectue l’Union des âmes à DIEU, c’est lui qui fait l’Unité entre les âmes et pacifie l’âme, car on ne peut prétendre être uni à DIEU si on est en désaccord avec soi-même et avec les autres, et parvenir ainsi à l’Union complète avec Dieu.

L’Esprit-Saint travaille à l’Unité afin de conduire à l’Union.
Là où est la paix est l’Esprit-Saint.
Là où est l’Unité est l’Esprit-Saint, car il n’est ni dans l’agitation, ni dans la désunion.

Comprends le rôle de l’Esprit-Saint en ces temps glorieux qui arrivent sur le monde. Il est l’artisan de Paix et d’Unité par excellence, celui qui conduit à l’Union, désirant cette Unité dans l’âme et entre toutes les âmes, afin de les conduire au centre des mystères glorieux de DIEU.
DIEU est dans sa gloire et il a créé l’homme pour participer à cette gloire que de toute éternité il lui réserve.
Seul, l’homme ne peut y parvenir car cette gloire promise lui est inaccessible, mais DIEU peut tout, et c’est avec l’aide de l’Esprit-Saint que l’homme doit y arriver. Comprends alors la nécessité pour l’homme de vivre  cette vie terrestre avec l’Esprit-Saint, l’invoquant sans cesse, car il est son seul guide, sa Lumière, sa Vérité.
L’homme doit le prendre pour son conseiller, son maître, car il est celui qui enseigne, s’ouvrant et s’abandonnant à lui, se laissant guider et restant ainsi fidèle à moi, le Christ, à mon enseignement, à ma loi d’Amour, afin de ne pas le contrister. Il doit s’efforcer de garder un cœur pur afin que l’Esprit-Saint n’y rencontre aucun obstacle et puisse y accomplir son œuvre.
Avant de quitter ce monde, j’ai dit à mes apôtres : « L’Esprit-Saint vous enseignera tout ». Cela est toujours valable pour le monde, car le monde oublie, ou perd les repères que DIEU lui a donnés.
Si l’homme ne perd pas ou n’oublie pas, il falsifie et arrange à sa convenance les paroles de DIEU.
L’Esprit-Saint est là pour ramener la Lumière quand elle faiblit, pour rectifier les lignes quand elles ne sont plus droites, pour secouer les esprits quand ils s’endorment et embraser les cœurs  quand ils se refroidissent.

Le jour où la gloire de DIEU fondera sur le cœur de l’homme, ce sera le jour de l’Esprit-Saint, le temps de l’Esprit-Saint, un jour nouveau pour l’homme : LE REGNE de L’ESPRIT-SAINT !

C’est lui, en effet, qui vous fera pénétrer dans le temps des mystères glorieux de DIEU, car tout se fera en ce jour de nouvelle Pentecôte : « Tous ces mystères glorieux se concentreront et se réaliseront dans ce même mystère qui est comme je te l’ai dit : la grâce de la Pâque qui trouve son apothéose dans l’embrasement de la Pentecôte ».

Il fallait la Croix, ma mort et ma résurrection suivi de mon ascension, pour qu’éclate la Gloire de Dieu à travers la manifestation de l’Esprit-Saint le jour de la Pentecôte.

L’Espérance c’est le « Souffle » de l’Esprit-Saint…

Aujourd’hui, par ces messages d’Amour sortis de mon Cœur embrasé, je viens encore pour vous préparer, vous mes amis, à la grandeur de cette nouvelle Pentecôte qui va tomber sur le monde, engloutissant les cœurs…
Alors, l’humanité toute entière, soumise à l’Esprit-Saint et sous sa douce influence, baignera dans l’Amour et la sainteté. S’ouvrira alors un temps de paix et d’Amour, un temps de grâces. Ce sera le règne de l’unité, qui est le grand attribut de DIEU en ses trois Personnes Divines. La terre sera le reflet du ciel, elle en sera la continuité.

Aime mon Cœur embrasé, comme tu aimes mon Cœur transpercé. C’est le même cœur, celui qui vous donne l’Esprit-Saint. Garde dans ton cœur mon Cœur embrasé, ainsi tu auras toujours en toi l’Esprit-Saint car il est la source de tout embrasement. Mais n’oublie pas que même embrasé, mon Cœur reste transpercé, il reste ouvert pour vous rappeler sans cesse mon amour et pour vous montrer que sans cesse mon amour descend sur vous.

En cette année, le mot que je te donne, est ESPERANCE. Et c’est ce message que tu dois passer aux autres.
Abandonne-toi à l’Esprit-Saint, soit toute à lui. Ton travail c’est de te laisser faire, de le laisser faire. Ne te préoccupe de rien, il a son temps. L’Espérance est le temps de l’Esprit-Saint, car l’Espérance est le Vent de l’Esprit-Saint.
Oui, l’Espérance est ce vent violent qui pousse les âmes, qui les secoue pour les faire avancer, les faire agir. Avec la prière, l’espérance est l’oxygène de l’âme. Regarde cette âme, elle est agitée par l’Esprit-Saint, regarde, mes grâces brillent en elle comme mille soleils, parce qu’elle est docile à l’Esprit-Saint, elle capte la Lumière de DIEU et la réfléchit sur les autres.

Il doit en être ainsi de vos œuvres. Pour être bonnes, c’est-à-dire fécondes, elles doivent avoir leur racine dans l’Espérance qui est don de l’Esprit-Saint, ainsi, vos œuvres vivront car elles viendront de DIEU.
DIEU dit : Fais et espère. Espère et tu verras ! Combien d’œuvres n’ont aucune base, ne s’appuie pas en DIEU, ainsi l’homme s’étonne de les voir s’écrouler. Ce vieux monde s’écroule car il n’a plus l’Espérance en DIEU. Il s’appuie sur sa propre folie qui le conduit au tombeau.
Ma fille, pour nourrir l’Espérance que je te demande, je te dis : Un vent violent se lève, la tempête s’annonce, voici déjà les prémices de l’Esprit-Saint. Et pourtant, ma fille, DIEU n’est pas dans la tempête ! Cette tempête annoncée, c’est le flot de la miséricorde qui coule de mon Cœur, c’est le torrent de mes grâces qui parvient à ce pauvre monde et qui prépare mes mystères glorieux.
Oui, je prépare ce monde à recevoir la Gloire de DIEU… Alors, il se fera silence et DIEU passera…

L’Espérance, c’est le « SOUFFLE » de l’Esprit-Saint, c’est ce souffle puissant qui dérange, bouscule, ouvre et fait éclater. C’est le souffle caché de l’Esprit-Saint qui travaille en vous avant d’amener au grand jour «ses œuvres ». C’est le souffle de l’Esprit créateur qui vivifie sa créature et la renouvelle à chaque instant. C’est la nouvelle « création » du Créateur, c’est DIEU à l’œuvre et l’œuvre accomplie de DIEU.

Le  souffle de l’Esprit-Saint passera sur le monde comme pour une nouvelle création…

Par mes messages, je veux me révéler à mes enfants.
Il ne faut pas dire : DIEU dit toujours la même chose ! Mais il faut dire : DIEU veut que ses paroles pénètrent en nous, il veut qu’elles s’y impriment et que nous les mettions en pratique. Il faut dire : Jésus est toujours le Sauveur et il vient pour Sauver, car la Rédemption bien qu’étant accomplie, se poursuit, et se poursuivra jusqu’à la mort du dernier homme !

Je déverse sur le monde un torrent de Miséricorde et je demande à l’homme d’y répondre par un torrent d’Espérance. Ce torrent impétueux qui doit sortir du cœur de l’homme et monter jusqu’au Cœur de DIEU préparera la venue de l’Esprit-Saint, car ce torrent sera bientôt vent, tempête, et amènera l’Esprit d’Amour dans tous les cœurs.
O ma fille, admire la beauté de cette Vertu, son souffle puissant vient de l’Esprit de DIEU et visite le cœur de l’homme pour remonter au Cœur de DIEU. C’est la mission de l’Esprit-Saint, c’est l’œuvre accomplie de DIEU… gloire soit au Père, au Fils et au Saint-Esprit.

Puisque tu as aimé mon Cœur crucifié, tu posséderas éternellement mon Cœur embrasé. Mon Cœur embrasé est la demeure de l’Esprit-Saint. Ma gloire descendue du ciel embrasera les cœurs et alors se réalisera mon désir, car je verrai brûler ce Feu que j’ai allumé sur la terre.

Ce sera le Règne de l’Esprit-Saint : Amour et Lumière car haine et ténèbres auront disparu, ma fille bien-aimée, vous n’aurez plus qu’à récolter les fruits.
Je nourrirai les âmes avec les fruits sanctifiants de mon Esprit-Saint. Leur nourriture sera douce et pure. Là aussi l’amertume et l’impureté auront disparu. Votre cœur embrasé sera la demeure de l’Esprit-Saint. Mon Cœur embrasé consume toutes les impuretés, purifie ce qui est souillé et embrase ce  qui s’éteint.
Le souffle de l’Esprit-Saint passera sur le monde comme  pour une nouvelle création :
Cieux nouveaux, terre nouvelle,
Cœur de chair à la place du cœur de pierre,
Toute chair sera purifiée, renouvelée,
Oui, car la gloire de Dieu touchera l’homme, Elle touchera l’homme dans sa chair, dans son esprit, dans son cœur, ses sens, dans tout son être, le purifiant, le renouvelant.

Oui, je régnerai, et avec moi, tous ceux qui auront eu foi en ma parole et l’auront gardée en eux et mise en pratique.
Priez l’Esprit-Saint, c’est lui qui fait les forts. Déjà accueillez-le dans votre cœur, dans votre vie. Confiez-vous à lui, il est le doux consolateur, ainsi le jour où la Gloire de DIEU fondera sur le monde, il reconnaîtra les siens.

Certains ont peur du merveilleux, mais DIEU donne le merveilleux à l’homme avec sagesse. Dieu donne le merveilleux à l’homme, mais l’homme ne le voit plus, ne le reconnait plus, ou le détruit. L’homme ne voit plus le merveilleux caché en lui, ou le merveilleux autour de lui… L’Esprit-Saint changera le regard de l’homme  et l’homme verra le merveilleux et DIEU fera des prodiges pour l’homme car en Vérité sa Foi sera grande.

Par la Croix s’ouvre l’Ere du Saint-Esprit, le temps des mystères glorieux…

Ma fille ne t’ai-je point dit : «Ouvre grand les yeux de ta foi et je te montrerai des merveilles »

Oui, ma gloire, tel un voile, déchirera le ciel et enveloppera la terre comme une douce nuée. Alors surgira l’Esprit-Saint ! L’Esprit-Saint prendra possession de la création et de la créature. Ce sera, au-delà de la transformation, la « Transfiguration ». Alors, tu verras :
L’homme terrassé par la Gloire de DIEU, puis debout dans la Gloire de DIEU, et enfin, prosterné devant la Gloire de DIEU.

Ce sera dans le cœur de l’homme le triomphe de ces trois Vertus : FOI – ESPERANCE – CHARITE, car la Foi fera sa conversion, l’Espérance, son détachement, la charité, son embrasement.
Comprends, ma fille que, présente dans le cœur de l’homme, ces trois vertus préparent la venue de l’Esprit-Saint et ma venue dans la gloire de mon Père. Ces trois Vertus, l’Esprit-Saint les jettera à profusion sur la terre.
Demande au Père, la Foi,
Demande au Fils, l’Espérance,
Demande à l’Esprit-Saint la Charité,
Demande à l’adorable Trinité la Sainteté ! Sainteté pour toi-même, et sainteté pour tous tes frères, ainsi sera accomplie l’œuvre de DIEU.
Au cours des siècles DIEU ne cesse de manifester au monde son Amour. Aujourd’hui, DIEU va donner à l’homme et pour la troisième fois un don de son Amour : le Fils va donner au monde son Esprit, l’Esprit-Saint.
L’Esprit-Saint sera reçu comme le Signe visible de l’Amour de DIEU, il sera le don du Père et du Fils donné à l’homme.
Qui est plus grand que l’Esprit-Saint ? Personne, puisqu’il est DIEU ! Il est l’Amour du Père et du Fils donné à l’homme.
DIEU peut-il donner plus grand à l’homme ? Non, car en vérité, lui donnant son Esprit, il lui donne tout !
Comprends alors pourquoi le péché contre l’Esprit n’est pas pardonné ni pardonnable.

Les hommes sombrent dans l’oubli et l’indifférence, les cœurs se glacent et se dessèchent, alors je viens réchauffer l’humanité avec mon Cœur et ma Croix. L’Esprit-Saint s’apprête à ravir le cœur de l’homme, et la face de la terre sera changée… L’Esprit-Saint est le Cœur de DIEU, il est Feu, foyer d’Amour, et de son souffle puissant, il va activer et même raviver le Feu que je suis venu allumer sur la terre.

L’Esprit-Saint se tient au-dessus de la Croix, car c’est lui qui a donné à mon grand acte de la Rédemption sa puissance d’Amour. De même, je te l’ai dit, le trône du Père est placé au-dessus de la Croix du Fils. Et l’Esprit-Saint est toujours notre lien d’Amour.

Par la Croix s’ouvre l’Ere du Saint-Esprit, le temps des mystères glorieux, le Règne de la Très Sainte Trinité. DIEU et l’homme sont liés par la Croix, par la Croix, DIEU s’est lié à l’homme, et j’ai lié l’homme à DIEU.
Ce lien de la Croix est aussi l’Esprit-Saint car il est toujours lien d’Amour. Comprends la mission de l’Esprit-Saint dans la Rédemption. C’est moi, le Fils qui ai accompli la Rédemption, dans mon corps, mon âme, mon cœur, mais par la Force et la Puissance d’Amour que me communiquait mon Esprit.

Petite Lumière, il me plait d’élever ton esprit dans ma Lumière. Mais écoute ceci : j’ai le grand désir d’élever tous les esprits à cette contemplation, aussi ces messages doivent faire l’objet de votre méditation. Ceux qui les liront avec foi et en ouvrant leur cœur, j’emmènerai leur esprit dans les hauteurs, les inondant de ma Lumière. Ecris mes promesses d’Amour, afin que les âmes viennent là où je les conduis. En vérité je vous prépare à recevoir les feux de l’Esprit-Saint.
La contemplation est le couronnement de la méditation. Par la méditation, tu me cherches, par la contemplation je me donne. Le monde de demain sera contemplatif, c’est la grâce que DIEU donnera à l’homme…
Déjà tu as entendu passer le vent de l’Espérance, déjà tu as contemplé la Lumière de l’Espérance… Alors tu peux dire : l’Esprit-Saint est à l’œuvre, DIEU me montre ses merveilles. Le monde est trop bruyant, trop agité, il ne peut pas entendre le silence d’Amour de l’Esprit-Saint, car l’Esprit travaille dans le silence. Seules, les âmes vivant dans son intimité contemple son travail. Il travaille dans le cœur de mes tout petits, et s’active dans le cœur de mes convertis. Reste mes repentis ! En vérité je vous le dis, leur amour sera à la mesure de leur repentir. Alors, le silence d’Amour de l’Esprit-Saint deviendra éclatement d’Amour, embrasement d’amour et l’univers entier chantera la Gloire de DIEU.

Ce monde recevra la gloire de DIEU…

L’Esprit-Saint prépare ses troupes et ma Très Sainte Mère est à leur tête. Epouse de l’Esprit-Saint, qui mieux qu’elle peut mener le combat. Mais vous n’êtes pas seuls, car l’armée céleste est prête, elle n’attend que le Signe de DIEU.

Il y aura des signes avant le Grand Signe. Dieu ne prend pas au dépourvu… DIEU donne des Signes, mais l’homme ne les saisit pas ! Alors il y aura de plus en plus de Signes, mais tous les hommes n’y croiront pas… jusqu’au jour du Grand Signe.
Continue d’écrire, et tu donneras ces écrits car toi aussi tu fais partie des troupes de l’Esprit-Saint et étant en bonne place, méfie-toi des pièges de Satan qui te garde à l’œil !

Je m’adresse à l’immense armée de mes repentis et je leur dis :
Toi aussi, tu es encore si loin de mon Cœur, et pourtant, si tu savais comme je t’aime et désire te serrer sur mon Cœur. Viens enfant prodigue, les fumées du monde te cachent mon visage miséricordieux. Ma Sainte Face te cherche et toi tu en détournes ton visage. Mais je te dis pourtant qu’inconsciemment ton âme me cherche car ton cœur est sans repos. Viens à moi et je te donnerai la paix !

Voilà ma fille, le langage que j’ai tenu et qu’ils ont entendu. Mes repentis… venez. Je vous bénis. Venez, car vous avez en vous le Feu de mon Esprit. Le repentir a éclaté en vous, faisant des convertis et enfin des Fils de DIEU. L’Esprit-Saint fait de vous des témoins !

Je donnerai à l’Eglise une nouvelle splendeur et mes sacrements trop méconnus par certains et négligés par d’autres resplendiront d’une beauté retrouvée.

Je nourrirai les âmes avec les fruits sanctifiants de mon Esprit-Saint. Et quel est par excellence ce sacrement où l’Esprit-Saint vous communique sa force, sinon le sacrement de confirmation.
Si le baptême vous greffe, petit bourgeon sur le grand arbre Eglise, qui est aussi mon corps mystique, l’Esprit-Saint est cette sève qui maintient le petit bourgeon que vous êtes. Et c’est lui-même qui va faire pousser, grandir, puis éclater, ce fruit que vous êtes devenu. Il est cette sève qui vous garde, vous maintient « accroché » à l’arbre afin que puisse y circuler la vie.

Il vient pour confirmer ! Pour confirmer en vous cette vie divine et votre appartenance à DIEU. Il vient pour vous affermir dans votre foi, vous visiter dans l’Espérance et vous sanctifier dans la charité.
Il vous communique ses dons qui sont : La sagesse, l’intelligence, le conseil, la force, la science, la piété, la crainte de DIEU.
Tout ce dont vous avez besoin pour traverser la vie et vivre en amitié avec DIEU. Tout ce dont vous avez besoin pour vous sanctifier. Il est cette force qui vous fait prier, qui vous fait agir. Mes enfants, comprenez combien en ces temps vous avez besoin des dons du Saint-Esprit. Demandez- les lui, il ne peut vous les refuser. Il vous nourrira de lui-même.
Le monde a grandement besoin de l’Effusion de l’Esprit-Saint. Qu’il fasse du monde un monde nouveau, un monde en attente et tourné vers son DIEU.
Ce monde en attente recevra la gloire de DIEU quand l’Esprit-Saint fondera sur lui, apportant toutes ses richesses, ses dons et ses fruits. Il est le consolateur, l’envoyé du Père et du Fils, l’AMOUR et l’UNITE.

Ma fille… au temps de ta conversion, DIEU t’a visitée en ses trois personnes distinctes, puis il a fait sa demeure en toi. Lucie, n’oublie jamais cette vision et cette grâce. Beaucoup d’âmes nient la Très Sainte Trinité,  elles nient parce qu’elles ne comprennent pas ce mystère, mais un mystère n’est pas fait pour comprendre, mais pour croire.

  Dans la gloire j’épouserai la terre et tous ses habitants…

La Sainte Trinité est le mystère d’Amour de DIEU. C’est le mystère de l’Amour fécond de DIEU.
Si vous croyez à cette affirmation de mon petit Jean : « 
DIEU  est AMOUR », le reste de ce mystère ne doit pas vous troubler, car cette affirmation à elle seule et en elle-même renferme ce mystère.
Alors ne cherchez pas, n’approfondissez pas, vous n’iriez pas loin, mais croyez et contemplez !
Contemplez :
Le Père, votre Père tout puissant et créateur.
Le Fils, Fils unique et votre frère, Rédempteur du monde.
L’Esprit-Saint, lien d’Amour, qui procède du Père et du Fils, qui unit et sanctifie.

L’Esprit-Saint qui fait de vous les fruits sanctifiés de l’Eglise, car vous êtes les fruits d’Amour de DIEU, de ce DIEU qui vous a créés avec Amour, ce DIEU Père et qui vous confie dès votre création à son Esprit-Saint chargé de faire de vous les fruits broyés à l’image du Fils.
Comme tu le vois, des mains du Père, l’âme passe dans le Cœur transpercé du Fils, par le travail de l’Esprit-Saint.
L’âme est toute modelée par la Sainte Trinité qui lui donne, lui prodigue un amour égal. Mais combien d’âmes refusent cet amour, cette prévoyance de la part de DIEU, et là, est la grande douleur de DIEU.

Dans la gloire j’épouserai la terre et tous ses habitants, et ce jour- là se fera un grand festin, ce sera le retour de l’enfant prodigue, l’humanité qui me revient. Et le Père et l’Esprit-Saint seront aux noces de l’Agneau, leur agneau immolé qui a effacé les péchés du monde et qui réunit le ciel et la terre en un gigantesque jour de joie.

Tu comprends alors que tout message venant de DIEU doit « reposer » sur mon Evangile, puisque moi le Christ, je suis la pierre angulaire, et que vous, vous êtes toujours les bâtisseurs.
Si certaines âmes sont chargées d’amener le gros matériau, les autres doivent amener leur petite pierre. Peu importe leur taille, car au regard de DIEU, c’est l’œuvre qui compte.

Vous êtes tous choisis pour travailler à construire le Royaume du Père sur la terre et l’Esprit-Saint est le Maitre d’œuvre, c’est lui le grand bâtisseur et vous ne pouvez bâtir qu’avec lui, d’où l’importance de vivre avec Lui, de s’abandonner à lui.
En lui est le plan de DIEU, et l’Esprit-Saint suscite ses ouvriers. Il y a ceux qui courent, ceux qui marchent et ceux qui ne l’écoutent pas.
A ceux qui courent, il confie de lourdes tâches.
A ceux qui marchent, il les stimule pour accentuer la marche.
A ceux qui ne l’écoutent pas, il en fera ses ouvriers de la dernière heure tout aussi nécessaires à l’accomplissement de son plan divin.
Regarde, en ces temps l’Esprit-Saint distribue les tâches. Il suscite des vocations bien différentes les unes des autres, mais comme je te l’ai dit, tous sont appelés !
 Ses ouvriers viendront de tous les horizons, ils se rassembleront pour travailler à l’œuvre de DIEU.
Je bénis ceux qui travaillent à l’Unité ! Je bénis ceux qui travaillent à l’unité des cœurs dans le Cœur-Unique, ceux-ci sont bien les ouvriers de l’Esprit-Saint.


Marie, l’humble servante, sera couronnée Reine aux yeux de l’humanité…

L’Esprit-Saint a frappé et frappe toujours à la porte de chaque cœur. Il veut y entrer, car vous le dites chaque jour :
« Venez Esprit-Saint, visiter l’âme de vos fidèle et remplissez de la grâce d’en haut les cœurs que vous avez créés ».

L’Esprit-Saint vient ! Il vient prendre possession de sa création, de son œuvre, pour en faire un chef-d’œuvre, car l’âme où demeure l’Esprit-Saint est une splendeur ! Il comble de ses dons, de ses grâces, en elle brille la vertu.

Avec l’Esprit-Saint, vient Marie, ma Très Sainte, son Epouse, elle vient pour que brille en l’âme la gloire du Père. Elle vient, et tu l’as vue, avec la puissance de sa triple maternité. Elle vient parce qu’elle est Mère de DIEU, Fille de DIEU, Epouse de DIEU.
Si elle a des devoirs en tant que Mère, elle a des devoirs en tant que Fille et Epouse. Marie, ma Très Sainte Mère est la servante de DIEU, et pour cela, elle est donc au service de DIEU, et pour cela, elle est près de chaque âme en une étroite communion avec l’Esprit-Saint qui sanctifie.
Elle est la Messagère du Père, du Fils et de l’Esprit-Saint, en ce sens qu’elle prépare avec toute sa douceur et sa tendresse l’âme à accueillir l’Esprit-Saint.
Les âmes rebelles à Marie, sont les âmes les plus rebelles à l’Esprit-Saint, mais peu de ces âmes  s’en rendent compte !
Ma Très Sainte Mère est l’Epouse comblée de l’Esprit-Saint, « l’œuvre accomplie de DIEU »

Regarde la maison du Père !...
 Regarde l’entrée… tu n’y vois que Lumière… Oui, car pour entrer dans la maison du Père, il
 faut pénétrer et passer dans cette Lumière qui est celle de l’Esprit-Saint.
Et regarde qui est à la porte… qui en est la Porte, c’est Marie, mon Immaculée, ma Très Sainte Mère. Elle resplendit dans la Lumière de l’Esprit.
Le Royaume du Père, c’est ton cœur, votre cœur qui a suivi le Fils dans sa douleur, qui a pris Marie chez lui, et a reçu l’Esprit-Saint, sa Lumière et son Amour.
Et Marie t’accueille dans le Royaume du Père sur la terre, comme elle t’accueillera un jour dans le Royaume du Père au ciel !
Ecris ceci : l’Esprit-Saint va envoyer une puissante Lumière pour éclairer la porte du Royaume, allumant dans le cœur de l’homme le désir brûlant de pénétrer et de vivre dans le Royaume du Père.
Alors comprends : l’Esprit-Saint, par cette projection de Lumière, va en même temps et par un même acte… « Illuminer  l’Immaculée » de sa puissante Lumière. Ce sera la révélation à toute l’humanité de la gloire de Marie. Marie, l’humble servante sera couronnée Reine aux yeux de l’humanité.
Marie s’est tenue longtemps à l’ombre de la Porte, depuis le jour de l’Annonciation où l’Esprit-Saint l’a couverte de son « ombre »..
Mais dans un jour prochain, ce même Esprit-Saint, la couvrira de sa « Lumière » afin que toute l’humanité contemple ravie la splendeur de Marie.

 

Glorifie l’Esprit-Saint, car voici le temps de son Règne… c’est lui qui de sa splendeur va embraser la terre…

Lucie, la route que j’ai tracée et que je trace encore est pour toutes mes petites Lumières. Elles se sont allumées au Feu de mon Cœur et de ma Croix, l’Esprit-Saint est devenu leur Maitre, et ma Mère Immaculée, leur modèle.
Comme à toi, l’Esprit-Saint murmure à tous et à chacun en particulier : « Je me rendrai Maitre de tes pensées, Je parlerai par ta bouche, J’aimerai avec ton cœur ».
Voilà la promesse de l’Esprit-Saint, qui fera le royaume du Père sur la terre et la gloire de la Sainte Trinité.

Je te le dis, il y aura les apôtres qui enseigneront. Leur doctrine sera pure car l’Esprit-Saint sera le Maitre de leur pensée, et cela sans mélange humain.
Il y aura les prophètes qui prophétiseront au nom de DIEU, ils seront toujours mes envoyés, mes porte-paroles, je parlerai par leur bouche, leur bouche qui sera remplie de l’Esprit-Saint.

J’ai dit : le cœur de l’homme est devenu un tombeau, il est dur et froid, il n’a plus de sentiments, mais que des instincts ! Comme il est dit : je ferai de vos cœurs de pierre des cœurs de chair. L’Esprit-Saint touchera toute chair afin qu’elle naisse de l’Esprit.

L’esprit du monde qui est l’opposé de l’Esprit de DIEU se charge de durcir le cœur de l’homme, lui retirant ses sentiments, afin qu’il devienne imperméable à mon amour, à mes paroles, à mes appels !
Mais goutte à goutte, comme une rosée bienfaisante, mon amour tombe sur le cœur de l’homme afin de rendre perméable ce qui est dur, lumineux ce qui est ténèbres, vivant ce qui est mort. Non, l’amour ne se lasse jamais d’aimer.
L’Esprit-Saint qui est Amour et Lumière fera une nouvelle création, des cœurs de chair qui seront  Amour-et-Lumière et brilleront comme des joyaux.
Ne restez pas sourds à mes appels. Convertissez-vous et détachez-vous, afin que l’Esprit-Saint vous embrase. Ne lui opposez pas de résistance.
L’Evangile est un chemin de Lumière, le Grand message de la Croix est le rappel d’un Evangile d’Amour. Quand DIEU parle, c’est toujours pour former des enfants de Lumière !
Par l’Evangile et par la Croix, c’est ainsi que se forment des enfants de Lumière, car l’Evangile et la Croix sont les deux phares de l’humanité.
Chacune glorifiera en particulier un don de mon Cœur : l’Eucharistie, le Saint-Esprit, ma Très Sainte Mère et la Miséricorde, mais toutes à la gloire de mon Cœur et de ma Croix.

L’Eucharistie y sera adorée perpétuellement,
Le Saint-Esprit y recevra une gloire toute spéciale,
Ma Très Sainte Mère y sera aimée et vénérée,
Ma Miséricorde y sera exaltée et glorifiée, connue et vécue.

Des œuvres nouvelles, des étoiles que j’allumerai au ciel de mon Eglise, elles naitront de l’embrasement de la Pentecôte.
Lucie, le ciel sera en feu, et il embrasera la terre !
Le Grand message de la Croix est à la gloire de la Très Sainte Trinité !
Glorifie le Père dans sa sagesse éternelle,
Glorifie le Fils dans sa miséricorde infinie,
Glorifie l’Esprit-Saint pour le Feu de son Amour sanctifiant, c’est-à-dire son Amour de Sainteté.
Glorifie l’Esprit-Saint, car voici le temps de son Règne. En vérité, je te le dis, c’est lui qui de sa splendeur va embraser la terre comme il embrase le ciel. De lui naitront les nouvelles œuvres, par lui seront renouvelées les anciennes œuvres, en lui s’accompliront les œuvres.

Un monde ancien s’en est allé, voici que je fais toutes choses nouvelles ! J’appelle à moi les apôtres du Saint-Esprit ! J’appelle à moi mes fils bien-aimés pour travailler à mon œuvre… Je cherche des fils de Lumière, des enfants au cœur aimant pour honorer les dons de mon Cœur, et pour glorifier DIEU en ses trois Personnes Divines. Qui veut, dans ce sens, travailler à l’œuvre de DIEU ?
A ceux qui se sentent appelés, je donnerai ma Lumière et leur cœur sera brûlant. Ils seront ces étoiles d’espérance qui s’allument au ciel de mon Eglise.
Les œuvres de DIEU seront si différentes, mais pourtant semblables par le même Esprit d’Amour. Tu vois, il y aura :
 les apôtres du Saint-Esprit,
les apôtres de l’Eucharistie,
les apôtres du Cœur Immaculé de Marie,
les apôtres de la Miséricorde.

Oui, il y aura les apôtres, les prophètes et les saints, car l’Esprit-Saint donnera en abondance ses dons et ses charismes.

Il (DIEU) va mettre sa Vérité dans les consciences…

L’enseignement que je t’ai donné et que je donne, ne contredit en rien l’enseignement de mon Eglise. Bien au contraire, c’est un secours, une grâce que je lui envoie à travers mon Cœur et ma Croix.
Tu comprends que mon œuvre, du Cœur et de la Croix, est faite pour faire connaitre mon message dans le monde entier afin qu’il étende ses racines… Alors de mon message, naitront des œuvres, et qui par la glorification de mon Cœur et de ma Croix, glorifieront la Très Sainte Trinité.

Jadis je disais à mes apôtre : « Allez enseignez toutes les nations ». Aujourd’hui, c’est à tous, prêtres et laïcs que s’adresse cette parole !
L’Esprit-Saint sera le souffle puissant de votre témoignage, le souffle puissant de la nouvelle Evangélisation. Il est le souffle puissant qui pour vous s’appelle Espérance.
Priez l’Esprit-Saint et consacrez-vous à lui, afin qu’il soit le souffle de votre prière, le souffle de votre cœur, le souffle de votre vie, de votre âme, et que vous deveniez le souffle de DIEU, en ce sens, que ce souffle est la vie divine, ce souffle de sa vie que DIEU a mis en vous !
Priez l’Esprit-Saint afin que ce souffle de vie divine, aille en se développant et non en se raréfiant jusqu’à perdre ce souffle…
Priez pour que tout homme retrouve en lui cette vie divine et que tout homme soit vraiment Fils de DIEU.

J’ai dit : j’appellerai, mais aujourd’hui je dis : j’appelle car le temps est là !

J’appelle toutes les âmes à travailler à l’œuvre de DIEU ! Travailler à ma vigne, car bientôt vous assisterez au festin. Que mon appel retentisse en chacun de vous, dans le secret de votre cœur et selon les désirs que j’ai pour chacun et chacune d’entre vous.
DIEU va accomplir de grandes choses, il va faire toutes choses nouvelles, il va ouvrir votre cœur à sa grâce, et votre esprit à sa Lumière afin de bouleverser ce monde. Il va mettre sa Vérité dans les consciences, séparant ce qui est bien de ce qui est mal.

Poursuivez l’œuvre de mon Cœur et de ma Croix en les glorifiant. Réunissez-vous pour prier, vous mettant sous la douce protection de mon Cœur et de ma Croix et invoquant la Très Sainte Trinité.
Mon Cœur et ma Croix, c’est ma Rédemption d’Amour. Ma rédemption d’Amour a été l’œuvre accomplie de DIEU. Mais cette œuvre accomplie s’est ouverte sur une autre œuvre que DIEU accomplit de nouveau :
nouvelle effusion de Rédemption,
nouvelle effusion de l’Esprit-Saint,
nouvelle effusion d’Evangélisation,
c’est-à-dire « nouvelle manifestation d’Amour ». Cette nouvelle manifestation d’Amour que je prépare au monde sera l’œuvre accomplie de DIEU, et qui s’ouvrira sur une nouvelle Ere.

Quand vous parlez de la fin du monde, comprenez que c’est la fin d’un monde et que cette fin va s’ouvrir pour donner lieu à une autre naissance. Je mets fin à un temps, pour ouvrir un autre temps, et ainsi se fait l’œuvre de DIEU.

Avec Dieu, il n’y a pas de fin, mais une continuelle évolution, et pour les âmes une continuelle montée spirituelle. Le mot fin signifie mort. Or, DIEU est vie. Le mot fin appartient aux anges déchus et aux damnés, dans leur monde de ténèbres et de souffrances qui n’auront pas de fin.
DIEU n’a ni commencement, ni fin, il est Vie, vie éternelle, et c’est à cette vie sans fin que je vous appelle. Je ne terminerai jamais un message par le mot fin, car ma parole est sans fin. Elle se poursuivra dans les siècles sans fin, elle est éternelle !

Tu vois, le Grand message de la Croix est un message d’Espérance, d’Amour et de Miséricorde. Le message de la Croix est cette Lumière que je répands sur la terre depuis bientôt deux mille ans. Quand l’humanité sort de cette Lumière pour s’enfoncer dans les ténèbres, alors j’envoie mes messagers, mais comme vous êtes lents à comprendre et comme votre cœur est froid ! Saisissez-moi avec votre cœur, aimez-moi de tout votre cœur.

Regarde Lucie, le Golgotha et le Thabor ne font plus qu’Un ! Le monde baigne dans la douce Lumière de la Transfiguration…
Le Père a refait sa création (Sagesse)
Le Fils lui a rendu sa création (Miséricorde)
L’Esprit-Saint a sanctifié sa création (Sainteté)
La Trinité Sainte bénit sa création, DIEU voit que cela est bon, il se repose dans son œuvre accomplie !

Mes bien-aimés, DIEU vous bénit, demeurez dans :
l’Amour du Père,
l’Amour du Fils,
l’Amour de l’Esprit-Saint !

                                                                                                 (L’œuvre accomplie de DIEU)

 

 

 

 

                                                                                                    

J’ai levé le front vers le ciel. J’ai tourné les yeux vers les cimes et j’y ai vu la Croix.
J’ai vu, plantée, la Croix glorieuse. Elle était victorieuse et lumineuse et j’ai su que j’étais dans la Vérité. J’ai su que je possédais la Vérité et que la Vérité me possédait.
Et j’ai su que j’étais dans la Lumière. Et que je possédais la Lumière et que la Lumière me possédait.
Regardant vers la haut, j’y ai vu la Croix et la Croix m’a révélé tout cela. Suivant la Croix,  j’ai suivi la Lumière… Puis je me suis approchée de la Croix et j’ai levé les yeux sur elle.
Accroché au bois de la Croix, j’y ai vu son fruit d’amour : le Cœur…
Et j’ai su que j’étais dans la Vérité. J’ai approché mon visage du Cœur et j’ai posé les lèvres sur la plaie, j’y ai bu et j’ai su que j’étais dans l’Amour.
Puis l’Esprit m’a conduite dans le monde au milieu de mes frères, et il m’a assuré que je portais en moi la Lumière, la Vérité et l’Amour. Et l’Esprit m’a invité à les partager…
J’étais transfigurée, j’étais au Thabor, et je serais bien restée là-haut avec l’Esprit…

Mais me prenant par la main, l’Esprit-Saint m’a dit : « Va, va vers tes frères ! Va leur porter la Lumière, la Vérité et l’Amour !... Et sur les ailes de l’Amour, avec pour compagne la Lumière et la Vérité, je suis redescendue vers la terre, vers mes frères. Mais j’ai gardé gravés en moi le Cœur et la Croix !
                                                                                                                              
Lucie

                        (Le Grand message de la Croix… 1er novembre 1984)

 

 

 Prière à l’Esprit-Saint de Lucie

O Seigneur Esprit-Saint ! Apprends –nous à aimer,  Apprends-nous à prier,
Fais de nous des âmes d’Amour et de Lumière,
Fais de nous des adorateurs du Père,
Conduit-nous  dans le Cœur du Christ, conduis-nous vers la Croix du Christ,
Opère en nous la transformation, la transfiguration,
Accomplis en nous ton œuvre de sanctification,
Apprends-nous à te connaitre, à mieux t’aimer et t’écouter,
Apprends-nous à ne pas te contrister, te résister,
Donne-nous en abondance tes dons, en abondance les vertus, en abondance les grâces,
Montre-nous la Vierge toute sainte et pure,
Révèle au monde ses secrets cachés, ses peines et ses joies secrètes,
Fais-nous désirer le paradis,
Fais exalter nos âmes, exulter nos cœurs !
Que soit béni le nom de Dieu dans ses anges et dans ses saints.       Ainsi soit-il
                                                                                        
                                                                                                 (Viens Esprit-Saint   p. 300)                                                                       

 

  

Esprit Consolateur,  source inépuisable de joie et de paix, suscite la solidarité envers ceux qui sont dans le besoin, fournis aux malades le réconfort nécessaire, inspire à ceux qui sont dans l’épreuve la confiance et l’espérance, ravive l’ardeur de tous pour construire un avenir meilleur.    

Viens, Esprit d’amour et de paix !

 

Télécharger cet article